OL - Athletic Bilbao (1-2)  : une défaite et des indications

ANALYSE- Devant un public clairsemé (environ 7000 personnes), l'OL s'est incliné vendredi face à l'Athletico Bilbao (1-2). Le but lyonnais a été inscrit par le jeune défenseur Mehdi Zeffane. Décryptage de cette première rencontre amicale de l'été.

De nos envoyés spéciaux à Grenoble.

OL (première mi-temps) : Vercoutre – Dabo – Koné – Fofana – Cissokho - Gonalons – Reale – Gourcuff – Pied – Yattara - Lisandro.

OL (deuxième mi-temps) : Lopes – Zeffane – Koné – Fofana – Bastos – Ferri – Koné – Grenier – Ghezzal – Briand - Gomis.

Le jeu en questions

Les enseignements tactiques de ce match contre l'Athletico Bilbao sont forcément une photographie à un instant donné : celle d'un premier match amical avec deux équipes différentes (sauf Gueida Fofana). Toutefois, cela permet de connaître en partie les intentions de jeu proposé par la bande à Rémi Garde. Face aux Basques, Lyon a débuté la rencontre en 4-2-3-1 avec un Yoann Gourcuff placé en 10 derrière Lisandro nommé capitaine. Bien cadenassé par l'Athletic, les Gones ont été pris en défaut bien trop souvent à gauche et ont manqué d'un brin de créativité dans le jeu. Gueïda Fofana et Bakary Koné n'ont pas rassuré en défense centrale tandis que Maxime Gonalons et Lisandro ont répondu présent : propres et efficaces.

En seconde mi-temps, débutant d'abord en 4-2-3-1 avec Clément Grenier situé juste derrière Bafé Gomis, Lyon a terminé en 4-4-2 avec l'entrée du prometteur Yassine Benzia. Le but de Mehdi Zeffane (71e) aurait pu lancer l'OL mais les Espagnols vont finir par l'emporter grâce à un doublé - dont un penalty inexistant - d'Aritz Aduriz. Aligné au poste de latéral gauche, Michel Bastos alias "Michou" (petit clin d’œil aux fidèles de Lyon 1950), n'a pas rechigné à faire des efforts tant défensivement qu'offensivement. Les déceptions de la seconde mi-temps : Bafé Gomis n'a pas eu beaucoup de ballons pour s'illustrer et Clément Grenier n'a guère été inspiré. Au rayon des satisfactions : Mehdi Zeffane auteur de l'unique réalisation lyonnaise et Rachid Ghezzal, dont le potentiel est incontestable malgré quelques maladresses dans la finition.

Les Gones en forme physiquement ?

Ce n'est pas un scoop, le traditionnel stage d'avant-saison à Tignes n'a jamais été une partie de plaisir pour les joueurs. Cette année, le travail foncier et physique a semble-t-il porté ses fruits. De mémoire de préparateur physique, Robert Duverne n'avait pas connu ça depuis 1998. C'est dire. Au stade des Alpes, sous une chaleur étouffante, les Lyonnais n'ont pas été émoussés physiquement. Aucune blessure n'est à déplorer (Lovren s'est blessé en fin de saison dernière) et le programme concocté par le staff technique est pour l'heure dans les clous. Plutôt encourageant pour la suite de la préparation estivale rhodanienne.

Les jeunes ont-ils marqué des points ?

S’ils n’ont pas véritablement marqué de points, les jeunes lyonnais ont toutefois prouvé qu’ils avaient du potentiel. Enzo Réale – meilleur lorsqu’il est positionné en milieu relayeur -, a fait valoir une qualité technique certaine. Mehdi Zeffane a quant à lui fait forte impression. Solide défensivement, même si le deuxième but vient de son côté, il a inscrit le seul but de l’OL d’une frappe du droit à ras de terre. Mohamed Yattara comme Rachid Ghezzal ont beaucoup tenté mais se sont montrés imprécis près de la zone de vérité. Sidy Koné et Jordan Ferri ne se sont pas montrés à leur avantage. Quant au jeune gardien Anthony Lopes, il a provoqué un penalty discutable avant d’encaisser un second but où il ne peut pas grand-chose.

Yoann Gourcuff confirme-t-il sa bonne préparation ?

Après ses bonnes performances physiques à Tignes (premier à l’Iseran et lors des tours de Lac), Yoann Gourcuff était attendu. Sur le terrain, l’ancien Bordelais ne s’est pas caché. N’hésitant pas à décrocher ou à s’exiler sur le côté, "Yo" ne s’est pas ménagé. A noter, la bonne entente avec Enzo Reale et Lisandro. Yoann Gourcuff aurait pu signer sa première passe décisive si Mohamed Yattara n’avait pas envoyé le cuir sur la transversale. Quant aux corners, ce n’est toujours pas ça… Très décrié pour son caractère introverti, le joueur de 26 ans a beaucoup communiqué avec ses partenaires, notamment avec Lisandro. De bon augure pour le début de la saison.

Lire aussi  : OL - Mercato : Bafé Gomis veut rester à Lyon / "Heureux d’avoir marqué avec mon club formateur"

à lire également
Ils étaient près de 200 Gilets jaunes à se rassembler au pied de la tour Perret, à Grenoble, ce matin du 7 décembre. Le porte-parole des Gilets jaunes d’Isère a été interpellé par la police.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut