Le Lou Rugby face à son destin

Les rugbymen du Lyon Olympique Universitaire ont la possibilité d'écrire l'une des plus belles pages de leur histoire dimanche après-midi face à La Rochelle.

Le Lou n’a jamais été aussi proche de rejoindre le Top 14. Il suffit pour cela de l’emporter face à La Rochelle, dimanche à Brive. Une équipe que les Lyonnais ont battu à deux reprises cette saison. “Nos deux victoires, c’est de la préhistoire. Le contexte est totalement différent ", estime l’entraîneur Raphaël Saint-André. “La Rochelle est l'équipe la plus complète dans le jeu de la Pro D2. On ne veut pas mettre de pression supplémentaire sur les joueurs. L'événement se suffit à lui-même”, complète Mathieu Lazerges, co-entraîneur.

Exit les tensions, les rumeurs, les coups bas

Les deux techniciens préfèrent la jouer modeste. Il faut dire qu’ils reviennent de loin. Il y a quelques mois encore, Raphaël Saint-André et Mathieu Lazerges ne faisaient pas l’unanimité au sein du club lyonnais. “C’est comme ça, soupire Saint-André. On le sait tous, dans le sport de haut niveau dès que ça ne va pas, la première cible, c’est l’entraîneur. Nous ne sommes pas revanchards, même si comme les joueurs nous avons notre part de responsabilité dans la bonne saison réalisée par le Lou." Exit donc les tensions, les rumeurs, les coups bas au Lou. L’heure est désormais à "la paix des braves" et à l'union sacrée.

encouragés par 2000 supporters lyonnais

Après trois années de suite où le LOU s’est cassé les dents en demi-finale, le club de rugby local a une belle opportunité en cas de succès dimanche face à La Rochelle d’intégrer l’élite du rugby hexagonal dans une ville qui n’est pas encore véritablement tombé sous le charme de l’ovalie. “La pression à Lyon au niveau du rugby, tu ne la ressens pas beaucoup. Je peux aller boire un verre sans que personne ne me reconnaisse”, souligne tout sourire Raphaël Saint-André. Et pourtant, à Brive, ville choisie pour cette finale de Pro D2, les Lyonnais pourront compter sur le soutien indéfectible de plus de 2000 supporters. “On ne s’attendait pas à un tel engouement. C’est vraiment sympa de se savoir autant soutenu”, indique Gérald Gambetta, le jeune capitaine du Lou. Après huit saisons passées en Pro D2, les rugbymen lyonnais savent ce qu’ils leur restent à faire afin de retrouver le Top 14...et conquérir un plus large public.

à lire également
Couloir du stade de Gerland, investi en par le Lou Rugby début 2017 © Tim Douet
Pour l’ouverture du Top 14 face au Stade Toulousain, l’arrière du LOU Delon Armitage était sorti sur civière à la suite d’un contact. Les examens réalisés hier ont révélé une déchirure du ligament externe. Le joueur sera absent jusqu’à la fin de saison.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut