Le vestiaire victorieux du Lou (Lou Rugby)

Le Lou bat Brive et reste dans la course aux playoffs

Deux semaines après la défaite concédée à domicile contre le Racing 92, les rugbymens lyonnais se sont relancés en s'imposant de justesse à Brive, dans un match électrique. Les hommes de Pierre Mignoni se classent 7e ce dimanche matin, à la porte des phases finales donc.

Tendu, engagé, débridé... Lyonnais et Brivistes ont entamé, ce samedi, le dernier bloc de matchs de la saison avec une intensité à la hauteur de l'enjeu de ces quatre dernières rencontres décisives. Entre des Corréziens, qui luttent pour leur maintien dans l'élite, et des Rhodaniens, qui visent les six premières places, synonymes de qualification pour la phase finale, l'engagement fut total, hier soir, devant les 12.000 spectateurs du stade Amédée-Domenech de Brive.

En première mi-temps les deux équipes se rendent coup pour coup. Lionel Beauxis répondant au pied au premier essai briviste inscrit par James Johnston après cinq minutes de jeu. Alors que les esprits s'échauffent déjà, Lyon profite de sa supériorité numérique après l'exclusion temporaire de Johan Snyman, pour un coup de poing, pour inscrire un essai, par Michael Harris. Auquel Samuel Marques répond dans la foulée pour le second essai briviste. Lyon mène d'un point à la pause (12-13).

Orgueil et mêlée

Gros trou d'air lyonnais à la reprise. La meute de Pierrre Mignoni encaisse un essai de Seremaia Burotu, transformé par Gaëtan Germain, avant d'être temporairement réduite à 14 pour un plaquage haut de Liam Gill. Les Brivistes en profitent pour passer une pénalité et un drop, et s'envoler au score (25-13 à 15 minutes de la fin). Le sursaut d'orgueil lyonnais est immédiat. Sur le renvoi, c'est Gill, revenu en jeu, qui se rachète en s'arrachant sur 20 mètres pour aplatir entre les poteaux. Les Brivistes ont l'occasion de reprendre leurs distances dans la foulée mais sur la pénalité de Germain le ballon est renvoyé par le poteau.

Le Lou pousse. Et, à trois minutes de la fin, c'est Baptiste Couilloud qui délivre les siens, partant derrière une mêlée forte pour inscrire l'essai de l'égalisation, transformé par Beauxis, qui offre la victoire aux siens. Cruel pour Brive, comme le reconnaîtra Pierre Mignoni après le match, mais salutaire pour Lyon qui reste au contact de Pau et La Rochelle (un match en moins), à trois journées de la fin de la saison régulière. Trois finales donc, pour accrocher une place en phase finale, dont la prochaine se jouera à Gerland contre le Stade Français.

à lire également
Quatre mois après la soirée d'Edimbourg, le deuxième ligne formé à Lyon devrait connaître sa première sélection ce samedi contre les All Blacks. Sur le banc en Nouvelle-Zélande, il est annoncé rentrant en seconde période. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut