Le LHC concède encore le nul à Charlemagne

Les Lions n’ont pu faire mieux que le nul (4-4) samedi soir contre les Sangliers de Clermont au terme d’un match rugueux mais plaisant. Le manque de réalisme leur coute encore la victoire malgré une domination de tous les instants.

Fort de trois victoires d’affilée (dont 2 à l’extérieur) et de 5 matchs consécutifs sans défaite, les Lyonnais abordaient la rencontre avec le plein de confiance. Les hommes de Pascal Margerit ont littéralement asphyxiés les Sangliers lors d’un premier tiers à sens unique. Mais se sont bien les Clermontois qui ouvrent le score sur une de leurs rares offensives et qui regagnent les vestiaires avec l’avantage au score (0-1). Frustrant.

Les coéquipiers de Kim Wikström entament très mal le deuxième tiers, encaissants un but dès la 2ème minute de jeu (0-2). Ils sont alors sonnés et subissent les assauts de visiteurs décomplexés. Mais le LHC a des ressources et parvient à revenir au score en une minute. Matthieu Combe (assisté par Anthony Kodyjaz) inscrit le premier but à la 7ème minute malgré l’infériorité numérique de son équipe (1-2). Et Alexander Olsson égalise à la 8ème minute (assisté de Damien Croux). Les Lyonnais parviennent même à prendre un avantage de courte durée (3-2) grâce à Wikström (assisté de Arnaud Magallon). Mais les Sangliers réduisent la marque une minute avant la fin du tiers (3-3).

Rattrapés à quatre minutes de la fin

Ce but encaissé ne calme pas les ardeurs des locaux pendant la dernière période. Ils parviennent même à reprendre l’avantage (4-3) à la 10ème par Croux (assisté des deux Ollson). Mais ils se font encore rattraper par de réalistes Clermontois à quatre minute de la fin du match. On assiste alors à une attaque défense lors des dernières minutes. Mais le LHC n’est pas récompensé de tous ses efforts et doit partager les points avec de rugueux Auvergnats.

L’an dernier, les Sangliers avaient privé les Lions de la première place de la poule en les battant (1-4) chez eux. Cette saison, ils ont encore joué un mauvais tour aux Lions qui, comme souvent depuis le début de la saison à Charlemagne, méritaient la victoire sans l’obtenir.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut