L'OL peut s'estimer heureux

Réduit à dix à l’heure de jeu, l’OL a été tenu en échec sur la pelouse de Toulouse (0-0). Au classement, les Gones restent 4ème.

Avec la défaite de Bordeaux à Rennes ( 4-2) et le nul de Lille à Nice (1-1), l’OL avait une belle carte à jouer au Stadium de Toulouse. En cas de succès, les Gones avaient la possibilité de s’emparer de la 3ème place du classement. En l’absence d’Aly Cissokho (blessure aux adducteurs), Claude Puel avait décidé d’évoluer en 4-4-2 en titularisant le Croate Lovren sur le côté gauche de la défense lyonnaise, laissant à Reveillère le flanc droit. Makoun, Källström, Gonalons sont alignés dans l'entrejeu tandis que Lisandro et Gomis sont titularisés sur le front de l'attaque. Une composition audacieuse tournée vers l’offensive.

Pas de solutions offensives

Dès l’entame de match, sur une pelouse en piteuse état, les Lyonnais ont du mal à installer leur jeu, perdant trop de ballons. Le TFC bien en place, procède surtout par contres. Lancé en profondeur par Luan, Gignac élimine Boumsong et tente une pichenette mais le cuir passe à droite de la cage de Lloris (19ème). Les Gones souffrent face aux offensives toulousaines. Sur un corner tiré par Luan, Hugo Lloris et sa défense passent complètement à travers. André-Pierre Gignac, très en verve, tente de reprendre de la tête mais trouve le poteau (37ème). Lyon a eu chaud ! Les deux équipes rentrent aux vestiaires sur un score de parité. Durant ces quarante-cinq premières minutes, les Rhodaniens ont semblé manquer de confiance et de solutions offensives.

Une défense aux abois, Lyon termine à dix

Les Olympiens débutent la seconde période avec un peu plus d’envie. Mais sans réellement poser de grosses difficultés aux Toulousains. Les Violets en profitent à l’image de Luan qui intercepte un ballon perdu par Gonalons et accélère en éliminant trois défenseurs lyonnais. Le Brésilien se retrouve seul face à Lloris mais rate son ballon piqué qui termine sa course à droite du poteau lyonnais (51ème). Sur cette action, Cris et sa défense font preuve d’une passivité déconcertante. Bousculés par des Pitchouns entreprenants, les Gones multiplient les fautes. Sur l’une d’entre elles, Jean-II Makoun récolte logiquement d'un deuxième carton jaune et se voit contraint de rejoindre les vestiaires. La rencontre se débride et le TFC continue de malmener une formation lyonnaise qui n’arrive pas à se créer de véritables occasions.

Lyon peut s’estimer heureux de repartir du Sud-Ouest avec le point du match nul. « Il faut reconnaître qu’on a affronté une bonne équipe de Toulouse. Il faudra tirer les enseignements de ce type de match, soulignait Jean-Alain Boumsong à l’issue de la rencontre. Offensivement, on n’a pas été dans un grand jour. Ce n’est pas la meilleure partition de l’OL en 2010. Malgré tout, on a pris un point, il faut s’en contenter ». Décidément avec l’OL, c’est toujours la même chanson : une fébrilité défensive, un entrejeu inconstant et un manque de solutions offensives. Bref, pas de quoi se rassurer à deux semaines d'un match de Ligue des Champions face au Real Madrid.

à lire également
Grand stade Parc OL
L'enquête est allée très vite du côté de l'Olympique lyonnais suite à une vidéo montrant un supporter faisant un salut nazi lors du match Manchester City - OL. Mercredi soir, en marge du match de Ligue des champions opposant Manchester City à l'Olympique lyonnais, un supporter rhodanien a été filmé en train de faire un […]

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut