L'Asvel aux portes des play-offs après sa victoire sur Antibes (75-65)

Seul un improbable concours de circonstances à plusieurs bandes peut désormais priver l'Asvel des play-offs. Le club de Lyon-Villeurbanne aura son destin entre ses mains à l'heure de disputer son dernier matche de la saison régulière, ce mardi à Chalons-Reims.

Dans la raquette des play-offs. Après sa victoire sur Antibes (75-65), ce vendredi soir à l'Astroballe, l'Asvel a un pied et demi en play-offs. Seule une invraisemblable combinaison de résultats pourrait désormais empêcher les hommes de JD Jackson de se qualifier. Il faudrait pour cela que Le Portel perde ses derniers matchs, que Gravelines remporte les deux siens et que l'Asvel s'incline mardi à Reims pour sa dernière sortie de la saison régulière. La green Team se retrouverait alors en position défavorable dans une égalité à trois. Autrement dit, une victoire du Portel contre Strasbourg ou une défaite de Gravelines-Dunkerque contre Cholet ce samedi qualifierait automatiquement le club de Tony Parker.

Dénouement mardi à Reims ?

L'Asvel a en effet fait un grand pas vers les play-offs ce vendredi soir en battant Antibes à l'Astroballe. Une victoire solide, avec une belle agressivité au rebond notamment. Les joueurs de Lyon-Villeurbanne se sont montrés sérieux, ne concédant que huit pertes de balle sur l'ensemble du match. Avec en prime une belle réussite, à trois points notamment, pour David Andersen puis Casper Ware, auteur de 18 points et élu MVP.

Une belle réaction de la Green Team après la défaite face à Strasbourg la semaine dernière. Au terme d'une saison régulière incertaine, les hommes de JD Jackson s'offrent ainsi la possibilité de défendre eux-mêmes leurs chances de qualification pour la phase finale de Pro A. Les plus optimistes parleront déjà de l'épopée de la saison passée, lorsque l'Asvel, qualifiée de justesse pour les play-offs s'était imposée en finale, après une incroyable remontée sur Strasbourg.

Une belle victoire pour cette dernière à domicile en saison régulière... qui valait bien un petit tour d'honneur.

 

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut