JO de Rio : une médaille d'argent historique pour Elodie Clouvel

La ligérienne Elodie Clouvel a remporté la première médaille individuelle française de l'Histoire du pentathlon moderne.

C'est une véritable victoire pour l'athlète rhônalpine Elodie Clouvel. Grâce à sa performance en natation, elle s'empare de la deuxième place du podium des Jeux Olympiques en pentathlon moderne. Pour arriver à ce résultat, l'athlète a dû briller dans les cinq disciplines du pentathlon moderne : l'escrime, la natation, l'équitation, le tir au pistolet et la course à pied. Elodie Clouvel cultive avec brio le talent sportif de ses parents. Sa mère a notamment été championne de France du 10 000 mètres en 1991 et son père champion de France du 5000 mètres en 1989. En 2016, leur fille se distingue aux Jeux Olympiques, la compétition reine pour la plupart des athlètes mondiaux.

La victoire d'une athlète complète

Au départ, la carrière sportive d'Elodie Clouvel s'effectue en natation. Mais en 2008, suite à son échec pour les qualifications aux Jeux Olympiques de Pékin, l'athlète se reconvertit dans le pentathlon. Un changement qui nécessitent un entraînement rigoureux dans de nouvelles disciplines comme l'escrime ou le tir au pistolet. Le choix de l'athlète est gagnant, dès 2011, elle est sacrée championne de France et termine à la troisième position lors de l'épreuve finale de la coupe du monde à Londres. Qualifiée aux Jeux Olympiques de Londres en 2012, elle terminera à la 31ème place et considérera plus tard "avoir manqué d'expérience" et être encore "très faible en équitation". Cette année, Elodie Clouvel a appris et remporte avec 1356 la médaille d'argent des Jeux de Rio, derrière l'Australienne Chloé Esposito. Son talent de nageuse lui avait permis, dès la première épreuve, de prendre la deuxième place du classement.

Elodie Clouvel "vise déjà Tokyo"

À peine après avoir remporté son titre de vice-championne olympique, l'athlète de 27 ans pense déjà à la suite de sa carrière. Dans une interview accordée au correspondant à Rio du journal l'Equipe, elle estime ne pas encore être "à l'apogée" de son pentathlon : "j'ai commencé tard... Aujourd'hui je me rends compte que je maîtrise tout mais il y a encore des petits trucs qu'il faut que je maîtrise encore plus. Cela me donne envie d'aller chercher plus loin, plus haut et je vise déjà Tokyo dans ma tête, c'est clair. Cette médaille c'est tout un chemin aussi, tous les gens que j'ai pu rencontrer, qui m'ont apporté des choses, qui ont été sur mon chemin... C'est juste incroyable." Tandis que la France n'avait encore jamais remporté de médaille en pentathlon moderne, Elodie Clouvel a ouvert la voie avec talent.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut