Fabio Santos et l'OL, c'est fini

Retour sur son parcours à l'OL.

Samedi à Valenciennes, totalement remis après un énième pépin physique, Fabio Santos est titularisé par Claude Puel, en l'absence de Juninho et Jean II Makoun. Mais, à la mi-temps, l'entraîneur décide de le sortir. Les deux hommes ont eu à ce sujet une vive altercation, scellant définitivement le sort du joueur à l'OL, un an avant le terme de son contrat. Le président Jean-Michel Aulas a déclaré dans les colonnes de L'Equipe que son joueur allait partir " C'est fini. On va faciliter son départ, c'est impossible autrement ". Le bouillant milieu de terrain avait déjà, par le passé, eu des soucis avec Gérard Houllier. D'ailleurs, à l'entraînement de ce mardi 5 mai, Fabio Santos a brillé par son absence. Le club a publié un communiqué en affirmant que 'le joueur ne participera pas à la vie du groupe professionnel jusqu'à ce qu'une décision soit prise à son encontre' en précisant qu'une 'procédure disciplinaire' sera engagée compte-tenu des évènements du week-end. On se dirige vraisemblablement vers une mise à pied, mais la possibilité d'un licenciement n'est pas à exclure.

Une arrivée pourtant pleine d'espoir

Fabio Dos Santos Barbosa, 26 ans, atterrit à l'Olympique Lyonnais pour 4,2 millions d'euros avec un contrat de trois ans et demi. Bernard Lacombe, qui l'a déniché à Cruzeiro Belo Horizonte, en dit alors le plus grand bien : " C'est un joueur d'axe, explosif et puissant, doté d'une bonne frappe. Il me fait penser à Jean Tigana'. De son côté, le joueur affiche ses ambitions lors de sa présentation à la presse : " J'ai envie de faire aussi bien que les autres Brésiliens qui jouent actuellement ici. C'est important qu'ils soient là. Cela facilitera mon adaptation'. Il est vrai qu'avec pas moins de cinq joueurs parlant le Portugais (Caçapa, Juninho, Tiago, Cris et Fred), le néo-Lyonnais bénéficie d'un cadre idéal pour démarrer son aventure à Lyon.

Des qualités, mais aussi des blessures

Malgré cela, ses six premiers mois sont difficiles, en ne participant qu'à huit matches (4 titularisations). En revanche, sa première " vraie " saison débute mieux. Ses qualités se révèlent enfin : combatif, ratisseur de ballons, bonne relance et bonne frappe de balle. Le joueur est alors régulièrement utilisé par Alain Perrin. Il parvient même à ouvrir deux fois le score : une réalisation dès la 3ème journée de championnat contre Lens (3-0), et une frappe des 16 mètres en Ligue des Champions à Stuttgart (2-0). Mais, en janvier 2008, le joueur accepte d'être prêté six mois au Sao Paulo FC. Officiellement, Fabio Santos souhaite rejoindre sa femme enceinte, restée au Brésil. Là-bas, il enchaîne 24 matches, le club brésilien souhaitant même l'enroler définitivement. Mais comme convenu, le numéro 26, appartenant toujours à l'OL, revient sur les bords du Rhône. Malheureusement pour lui, plusieurs blessures viennent freiner sa progression. Cette saison encore, son temps de jeu reste faible (472 minutes), avec seulement neuf matches pour six titularisations, toutes compétitions confondues.

Le 30 mai prochain, au soir de l'ultime journée de Ligue 1, Fabio Santos fera ses valises avec en poche, deux titres de champion de France (2007 et 2008), un trophée des Champions (2007) et une Peace Cup (2007). Un nouveau challenge s'offrira à lui. En France, les Girondins de Bordeaux seraient intéressés par son profil.

Vincent Serrano

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut