Entretien avec François Clerc

Régulièrement sélectionné par Raymond Domenech, il a même fait un nouveau bond dans le monde du football français.

"Cette saison a plutôt été positive pour moi"

JDM : En début de saison, vous aviez dit que votre objectif personnel était de décrocher un sixième titre de suite pour l'OL, d'aller le plus loin possible dans les coupes et de jouer le maximum de match. Aujourd'hui, êtes-vous satisfait ?

François Clerc : Je trouve que cette saison a plutôt été positive pour moi. Non seulement le sixième titre n'est plus très loin, mais en plus, personnellement, j'ai joué pas mal de matchs en Ligue 1 (lire encadré), j'ai disputé le 1/8 de finale aller de la Ligue des champions et la finale de la Coupe de la Ligue. Parfois, il est compliqué de confirmer. A ce niveau-là, je pense que ça s'est pas mal passé pour moi. Mais cela se joue à pas grand-chose parce que dans une équipe comme Lyon il y a beaucoup de joueurs pour peu de places.

Cette année, outre vos performances avec Lyon, vous avez intégré l'équipe de France puisque Raymond Domenech vous a régulièrement appelé.

Ça, c'est génial. Jouer à Lyon, la meilleure équipe française, mais en plus être régulièrement appelé chez les Bleus, c'est une vraie fierté. On représente son pays et un club qui évolue au plus haut niveau européen. C'est le must. Non seulement j'ai été appelé dans le groupe France, mais en plus j'ai joué quatre matchs avec les Bleus. Et puis ma satisfaction, c'est que tout s'est très bien passé. Le sélectionneur m'a dit de jouer comme j'avais l'habitude de le faire et de respecter les consignes de jeu, de prendre mon couloir.

Restons sur les Bleus. Willy Sagnol, le latéral droit titulaire en équipe de France est blessé jusqu'à la fin de la saison. Vous avez donc de fortes chances de disputer les deux matchs comptant pour les éliminatoires de l'Euro 2008 calés début juin.

Ça, on verra. Il y a encore beaucoup de matchs avant ces deux rendez-vous de l'équipe de France. Pour que le sélectionneur m'appelle, il faut que je joue bien avec Lyon. Concernant le calendrier, c'est dommage que ces matchs internationaux soient calés après notre fin de saison. Mais c'est comme ça. C'est toujours un honneur d'être sélectionné en équipe de France. Je vais donc tout faire pour être prêt au cas où je serais appelé.

D'un point de vue collectif, estimez-vous que la saison de l'OL est réussie vus les objectifs annoncés l'été dernier ?

Moi, je pense que notre saison est réussie. Beaucoup disent qu'elle est ratée, qu'elle n'est pas bonne... Dans la mesure où le sixième titre de champion de France était l'objectif prioritaire du club, y parvenir est quand même quelque chose d'exceptionnel. Et puis, il ne faut pas oublier que rien ne vaut le championnat pour juger de la valeur d'une équipe. Il ne faut donc pas minimiser notre saison. Être champion de France, n'est jamais facile. Partout où nous jouons, il est difficile de gagner. On l'a encore vu à Valenciennes. Après, c'est vrai qu'on a connu de grosses déceptions en Ligue des champions et en Coupe de la Ligue. Mais, personnellement, j'estimerais que notre saison serait ratée si on avait terminé à la quatrième ou la cinquième place de la Ligue 1.

Quelle est votre plus grosse déception de la saison ? Est-ce l'élimination en Ligue des champions ou la défaite en finale de la Coupe de la Ligue ?

C'est difficile à dire. C'est sûr que perdre une finale ça fait mal au coeur. Au bout, il y a un titre en jeu et on passe à côté... En Ligue des champions, c'est autre chose. Nous étions tous très motivés, et puis sur deux matchs, on se fait sortir. Malheureusement pour nous, l'AS Rome s'est révélée être une très bonne équipe et on est passé à côté du match retour.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut