Des Gônes à Pékin : Nzola, la surprise du chef ? (Athlétisme)

Une cicatrice toujours à vif que la principale intéressée peine à refermer. Au lycée, l'un de ses professeurs d'EPS insiste pour qu'elle s'inscrive dans un club d'athlétisme. Teresa hésite puis franchit le pas en rejoignant le club du LOU (Lyon Olympique Universitaire). Elle va faire une rencontre déterminante dans l'évolution de sa carrière en croisant le chemin de Zoran Denoix, un spécialiste serbe du triple saut qui accepte de devenir son entraîneur. En 2005, Teresa Nzola se révèle au grand public en améliorant le record de France espoir du triple-saut avec 14m03 et obtient sa première sélection en équipe de France. Au fil des années, la jeune athlète au tempérament de feu s'est affirmée sur la scène de l'athlétisme hexagonal. A quelques semaines des JO, la recordwoman de France du triple saut (14m69) est très confiante et affirme ne pas avoir de pression sur les épaules. "J'ai énormément travaillé, je sais que j'ai progressé physiquement. J'ai pris beaucoup de puissance et je sais que ça va payer. Je n'ai pas de pression. Le plus important, c'est d'être au top le jour J." Teresa Nzola a un rêve qu'elle ne souhaite pas trop ébruiter. "Depuis quelques mois, je fais le même rêve mais je crois savoir que les rêves faut les garder secret". Celle qui a été naturalisée française en 2003 se laisse aller à la confidence : "Je m'attends à quoi pour ces JO ? A être la surprise ! Non mais c'est vrai que de pouvoir entendre la marseillaise à Pékin, ça serait super". Certains rêvent d'être président en se rasant, d'autres d'être médaillée d'or en dormant.

L'avis de Thierry Braillard :

‘'Je l'ai connue venant de son pays lointain (Ndlr : l'Angola), toute seule et perdue. Elle a été accueillie les bras ouverts à l'époque par les dirigeants du LOU athlétisme et je l'ai vue franchir les échelons. On savait qu'elle allait devenir championne. Elle a eu la chance de croiser sur son chemin Zoran Denoix (son entraîneur) qui a su la faire évoluer, s'émanciper. Teresa, elle peut tout faire, rater complètement sa finale comme nous ramener une médaille.''

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut