Christer Eriksson : " Une finale avant l'heure "

A la veille de cette rencontre décisive pour l'accès à la montée en D1, l'entraineur Suédois Christer Eriksson revient sur l'enjeu de cette double confrontation face à la meilleure équipe de la saison régulière.

Lyon Capitale : Invaincue depuis le début de saison, l'équipe de Brest est-elle favorite ?

Christer Eriksson : L'équipe de Brest est impressionnante cette année. Elle a un effectif impressionnant et réalise une excellente saison. Mais ils ne sont pas pour autant les favoris. Un match de hockey-sur-glace commence toujours à 0-0 et dure 60 minutes. Si on joue notre jeu, on a toutes nos chances.

Quel est l'état d'esprit de vos hommes à la veille du match aller à Charlemagne ?

Jouer Brest en demi, c'est jouer les finales avant les finales. Cette année, les deux équipes finalistes obtiendront leur billet pour la D1. L'objectif en début de saison étant la montée, on peut dire que c'est une finale avant l'heure pour les Lions.

Quel sera le visage des Lions samedi ?

Depuis le début des play-offs, on a trouvé notre style de jeu. Pour commencer, ne pas prendre de but puis jouer sur nos points forts, notre collectif et notre homogénéité pour marquer. Les joueurs se trouvent actuellement en bonne santé physique et morale. On va donner le meilleur de nous même.

L'an dernier vous avez manqué la montée en D1, 2009, l'année des Lions ?

Le club de Lyon attend cette montée en D1 depuis quelques années. Cette saison, les quatre demi-finalistes ont la capacité d'évoluer en D1. Pour accéder à la montée, on devra répondre présent aux bons moments.

Recueilli par Emeric Merlin

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut