Ce week-end, Lyon "en mode sport" !

L’arrivée de printemps coïncide avec le dénouement des saisons sportives. Et cette année, nombre d'équipes lyonnaises scrutent le haut de l’affiche. Reste à concrétiser, et à transformer l’essai. Ce week-end, plusieurs clubs disputent des matchs cruciaux pour leur avenir. Rendez-vous, pour les fans de sport, notamment à la patinoire Charlemagne (2ème arrondissement, samedi soir à 20h30) et au stade Vuillermet (8ème arrondissement, dimanche à 15h). Spectacle garanti.

LOU Rugby

Le point

Le LOU touche au but. Leader de la Pro D2 à cinq journées du terme de la saison régulière, le Lyon Olympique Universitaire tient absolument à conserver cette place, synonyme d’accession directe en Top 14. Les Lyonnais ont laissé trop d’illusions par le passé dans des play-offs à l’issue incertaine et redoutée. Tout le rugby rhodanien prie pour les éviter. Avec une victoire, ce dimanche face au dauphin Albi dans un stade Vuillermet à guichets fermés , un grand pas serait fait sans cette optique là. Méfiance tout de même, les Tarnais reviennent fort. Suspense et émotions à prévoir.

Le match du week-end

LOU – Albi : dimanche 3 avril 15h, stade Vuillermet (8ème arrondissement)

La décla’ du coach (Raphaël Saint-André)

"La rencontre va se jouer sur des détails. Celle qui fera le moins de fautes risque de l’emporter, on a vu sur l’ensemble de la saison que les deux équipes sont très proches. On va essayer d’être meilleur qu’à l’aller (le LOU s’était incliné 20-15 dans le Tarn). C’est un match capital, l’équipe qui l’emportera prendra une option sur la montée. Mais ce n’est pas une finale, il restera des points à prendre ensuite."

Le site du LOU Rugby

LHC

Le point

C’est le grand jour pour le hockey lyonnais. Le match de l’année à Charlemagne. Forts d’un parcours quasi sans faute en poule, de huitièmes et de quarts rondement menés, les hockeyeurs rhodaniens ne sont plus qu’à une petite marche de la Division 1, objectif affiché toute l’année. Pour cela, il faut venir à bout de la redoutable formation des Chevaliers du Lac d’Annecy, en match aller-retour. Du 50-50. Charlemagne devrait retrouver sa passion des années folles du hockey lyonnais de la fin des années 90.

Le match du week-end

Lyon Hockey Club – Annecy : samedi 2 avril 20h30, patinoire Charlemagne (2ème arrondissement)

La décla’ du coach (Pascal Margerit)

"La pression monte doucement mais elle reste positive. Certains joueurs sont un peu plus stressés que d’autres, surtout les jeunes. Mais j’ai confiance. Notre groupe a l’expérience de ces grands rendez-vous. Nos joueurs ont les nerfs assez solides pour supporter la pression de l’évènement. Si on arrive à faire un gros match samedi, on pourra prendre un avantage psychologique sur Annecy. Après, tellement de paramètres existent que seul le terrain jugera. La fameuse incertitude du sport. On a hâte d’y être."

Le site du LHC

ASUL Volley

Le point

A quatre journées de la fin de la saison régulière, l’ASUL domine toujours la Ligue B, presque à la surprise générale. Du moins des prédictions du début de saison. Car sur le terrain, les hommes de Fabrice Chalendar ont plus que répondu présent toute la saison. Il reste aux partenaires de Dominique Daquin à donner le dernier coup de collier. A priori, le calendrier leur est favorable mais tout reste ouvert dans un championnat où les trois premiers (Lyon, Chaumont et Narbonne) se tiennent en trois petits points.

Le match du week-end

ASUL (1er) – Orange (10ème) : samedi 2 avril 20h30, petit palais des sports de Gerland (7ème arrondissement)

La décla’ du coach (Fabrice Chalendar)

"On est rentré dans le sprint final. La différence se fera sur la capacité à gérer la pression qui s’installe sur les équipes de tête. Il sera important de maintenir de la lucidité dans la performance, de ne pas paniquer dans les moments difficiles. On a les cartes en main mais on craint tous nos adversaires. Le groupe vit bien, on a eu une baisse de forme au mois de février (l’ASUL a perdu 3 rencontres), on est redescendu sur terre. Là, on est reparti, on est sur une bonne dynamique. Les voyants sont au vert."

Le site de l'ASUL Volley

OL

Le point

On en oublierait presque que le club le plus populaire de la région, l’OL, joue ce week-end. L’OL n’a plus le choix. Distancés à six points de Lille, les hommes de Claude Puel ne peuvent plus se permettre le moindre faux pas s’ils veulent conserver une chance de décrocher le titre. Ce dimanche, à Nice, la tâche s’annonce ardue. Les Gones restent en effet sur deux défaites au stade du Ray, cette saison en Coupe de France (1-0 ap) s’ajoutant à l’humiliation de la saison dernière en championnat (4-1). Lyon retrouve Ederson pour cette rencontre mais est toujours privé de Delgado et Bastos, blessés.

Le match du week-end

Nice (15ème) – OL (4ème) : dimanche 3 avril 17h, stade du Ray

La décla’ du coach (Claude Puel)

"L’objectif est de gagner les dix derniers matchs comme les autres prétendants. Rien est perdu, n’oublions que par le passé, l’OL a glané des titres en devant cravacher lors de la fin des championnats. On avait fait un non-match à Nice en Coupe de France cette saison (défaite 1-0), on n’avait pas fait le métier. Je pense qu’aujourd’hui on est à l’abri d’une telle mésaventure. On ressent la pression de différentes manières. Pour moi, c’est du carburant."

Le site de l'OL

Et aussi :

Lyon Basket Féminin (LBF) - Limoges : samedi 2 avril 20h, salle Mado-Bonnet (8ème arrondissement).

L.V.R.13 - Toulouse : samedi 2 avril 16h, stade Georges Lyvet (Villeurbanne).

2 commentaires
  1. romain blachier - 3 avril 2011

    La salle Mado Bonnet est située dans le 8e et non dans le 7e comme vous l'indiquez.Bien à vous.

  2. AF - 3 avril 2011

    Effectivement. C'est corrigé.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut