Elea-Mariama Diarra
© Page Facebook Elea-Mariama Diarra

Championnats du monde d’athlé : Diarra, un 400m pour panser les plaies

Championnats du monde d’athlétisme – C’est sans doute l’année du succès pour Elea-Mariama Diarra. L’athlète du Décines Meyzieu athlétisme va profiter de sa première sélection en individuel sur 400m, pour les championnats du monde de Londres qui débutent ce vendredi. Elle fait aussi partie de l’équipe du 4x400m.

Avant les championnats du monde d’athlétisme 2017, Lyon Capitale fait le point sur les sportifs de la région Auvergne-Rhône-Alpes qui seront à Londres du 4 au 13 août.

À 27 ans, Elea-Mariama Diarra s’apprête à vivre sa toute première sélection individuelle sur 400m, pour les championnats du monde de Londres. Une victoire de plus en cette saison 2017, pour la Lyonnaise qui a connu de nombreux problèmes de santé au cours de sa carrière. Gênée depuis des années par des douleurs aux tendons d’Achille, Elea-Mariama Diarra a décidé de se faire opérer, en août 2015. Un tournant dans sa vie d’athlète puisque depuis, la sprinteuse a retrouvé ses pleines capacités.

En témoigne son récent titre de championne de France élite à Marseille, où elle a relégué Floria Gueï à la seconde place sur le tour de piste. “Quand j’ai vu que j’étais à la bagarre dans la dernière ligne droite, je me suis dit que c’était l’année où il y avait la place pour gagner”, a-t-elle confié au site trackandlife.fr. Une surprise qui s’est accompagnée d’un nouveau record personnel, désormais fixé à 51’’92.

Une course aux alentours des 51’’ pourrait lui permettre de passer les qualifications

Quelques jours plus tard, Elea-Mariama Diarra a obtenu une autre victoire : sa première participation individuelle sur 400m, pour un championnat du monde. “J’avais prévu de regarder la sélection pour savoir qui allait être dans le relais, a-t-elle expliqué au site internet dédié à l’athlétisme. Quand j’ai vu le tweet de la FFA, je n’y croyais pas. Je me suis dit qu’il y avait eu un piratage.” La Lyonnaise a même fait coup double : en plus du 400m, elle a également été retenue dans l’équipe du relais 4x400m. De quoi effacer sa déception de l’an dernier, elle qui n’a été que remplaçante pour le relais olympique.

Désormais libérée de toute contrainte physique, Elea-Mariama Diarra n’aura rien à perdre, à Londres, où elle pourra de nouveau espérer baisser son record. À titre de comparaison, la meilleure performance mondiale de l’année a été réalisée par l’Américaine Allyson Felix, en 49’’65. Une course aux alentours des 51’’ pourrait permettre à Elea-Maria Diarra de passer le stade des qualifications. Pour, peut-être, se hisser jusqu’en finale, le mercredi 9 août.

à lire également
Floria Gueï, athlète lyonnaise championne de France du 400 mètres, lancera le relais ce soir en finale du 4x400 mètres aux championnats d’Europe d’athlétisme à Berlin. Parmi ses co-équipières, Elea Mariama Diarra, licenciée au Décines Meyzieu Athlétisme. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut