Vague bleue sur le Sénat dans le Rhône

Avec 4 sénateurs élus ce dimanche, l’UMP a fait un carton plein, profitant des divisions de l’UDI et de la précédente vague bleue des municipales en mars dernier. Un score historique, dans un scrutin qui jusqu’à aujourd’hui faisait plutôt la part belle aux centristes de Michel Mercier.

Réaction de Philippe Cochet, député-maire de Caluire et président de la fédération UMP du Rhône

"Avoir trois sénateurs aurait déjà été une victoire. En avoir quatre, c'est exceptionnel. C'est un objectif auquel je n'arrivais pas à croire. Même si je reste modeste, c'est une progression de 100 % en dix ans. En 2004, les autres partis nous regardaient de haut en nous disant que nous n'aurions jamais plus de deux sénateurs. Cela montre que notre stratégie, qui consiste à avoir des positions claires, marche."

Réaction de François-Noël Buffet, sénateur-maire d’Oullins et tête de liste UMP aux sénatoriales, réélu

"Nous avons obtenu un résultat exceptionnel, qui est le fruit du travail d'une belle équipe qui a été proche des élus, sur le terrain. Je ne dis pas merci à Michel Mercier d'avoir pris Michèle Vullien en deuxième place. Chacun fait ses listes et assume ses responsabilités. Nous progressions grâce à nos victoires des municipales, à un travail de fond. Durant cette campagne, nous sommes les seuls à être allés voir les élus. Avec Élisabeth Lamure, nous avons travaillé pendant dix ans au Sénat. La victoire de ce soir n'est pas le fruit du hasard. Nous avons fait une campagne avec des convictions claires. Ce n'est pas une revanche par rapport à l'élection pour la présidence du Grand Lyon. Aujourd'hui, dans cette élection, l'UMP était rassemblé et nous avons montré que, quand on chasse en meute, on gagne."

Réaction de Michel Forissier, maire de Meyzieu, élu sénateur ce dimanche

"C'est une belle journée pour l'UMP du Rhône. Nous avons montré que nous étions la force politique qui montait dans le département. Nous avons quatre sièges et, si vous ajoutez l'élection de Michel Mercier, cela fait un siège de plus pour la droite par rapport à 2004. Je considère que mon rôle d'élu au Sénat sera de porter la voix des élus locaux dans un moment charnière."

1 commentaire
  1. grandlyonnaise - lun 29 Sep 14 à 10 h 14

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut