Gérard Collomb
Gérard Collomb © Tim Douet

Remaniement : “la dernière phase avant la dissolution”

Au micro de Sud Radio, Gérard Collomb a expliqué ce mardi matin que la dissolution pourrait “être la solution de dernier recours, si les choses ne vont pas”. Il ne s’y montre toutefois pas favorable et affirme sa “confiance pour les prochains mois”.

Depuis ce lundi et l’annonce de la démission du Gouvernement, certains dans l’opposition appellent à la dissolution de l’Assemblée nationale. Une idée à laquelle Gérard Collomb n’est pas favorable, mais qu’il ne balaye pas totalement.

"Si on était sous un septennat, il y aurait sans doute cette solution. Elle peut d’ailleurs toujours être la solution de dernier recours si les choses ne vont pas. Mais, aujourd’hui, on est dans une phase où le Gouvernement est entièrement changé. C’est donc la dernière phase avant la dissolution, si les choses se passaient mal", explique le maire de Lyon, interrogé ce mardi matin sur Sud Radio.

Et de continuer : "Il faut maintenant que ce gouvernement aille de l’avant. C’est la première fois qu’il sera homogène et qu’il y aura une seule ligne politique qui s’exprimera au sein du Gouvernement. Moi, j’ai plutôt confiance pour les prochains mois."

Lire également : “Gérard Collomb, pas contacté par Valls”
2 commentaires
  1. Golgaut - 26 août 2014

    Je suis effaré que l'on puisse ne serait ce qu'évoquer une dissolution. Pour quelle raison devrait on raccourcir les mandats si ce n'est ouvrir une voie royale à Le Pen...?

  2. deme69 - 26 août 2014

    Pour sauver la France, rien de plus.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut