Queyranne régionales 2015 Cukierman
© Tim Douet

Régionales : les réactions à gauche après les résultats du 1er tour

Après l’annonce des résultats, les politiques de droite comme de gauche étaient à la préfecture ce dimanche soir. Devant la caméra de Lyon Capitale ils sont revenus à chaud sur ce premier tour des élections régionales en Auvergne-Rhône-Alpes.

Phillipe Meirieu (EELV)

"L'ensemble des forces de gauche est en mesure de remporter la région et d'être la première force politique en Rhône-Alpes-Auvergne. La montée du FN est profondément attristante. Les électeurs de ce parti se sentent profondément abandonnés. Et il faudra tirer les leçons politiques de ce sentiment d'abandon."

 

Jean-Charles Kohlhaas (EELV)

"Je ne vais pas vous dire que je ne suis pas déçu. Pour le second tour, nous avons deux objectifs. Que le vote du premier tour soit respecté, en faisant en sorte que les partis aient des élus en proportion de leurs résultats. Le second, c'est de faire barrage à l'extrême droite et à la droite extrême – parce qu'il n'y a pas beaucoup de différence entre les deux. On ne fera pas de fusion pour avoir des postes. Il faudra que l'on tombe d'accord sur un certain nombre de priorités de notre programme pour fusionner."

 

Chantal Gomez (Lutte ouvrière)

"Le PS porte aussi l’entière responsabilité du vote FN, avec la politique anti-ouvrière qu'il a menée, et aujourd'hui il en fait les frais."

 

Cécile Cukierman (PC)

"Nous appellerons à une fusion démocratique de l'ensemble des listes de gauche qui respecte le poids de chacune des listes, qui permette d’empêcher de faire main basse sur notre région. Rien n'est joué, à la différence d'autres régions."

 

Nathalie Perrin-Gilbert (maire du 1er arrt de Lyon)

"Ce vote est un vote de crise. De crise des partis politiques, mais aussi de crise de nos institutions. C'est une crise aussi de la proposition. Cette crise n'est pas étonnante. Mais je sais ce qui a été fait dans la région depuis 2004, donc je n'ai aucun état d'âme pour appeler à un rassemblement démocrate de gauche pour voter Queyranne. Il n'empêche que ça ne se substitue pas à une action de renouvellement de l'action politique et de ses formes. Mais je pense que Jean-Jack Queyranne l'emportera au second tour."

 

Farida Boudaoud (liste Queyranne)

"On a un certain nombre de réserves de voix entre les Verts, le PC et les abstentionnistes qui sont du côté de la gauche."

 

Jean-Paul Bret (maire PS de Villeurbanne)

"Le combat va être difficile, incertain, mais nous sommes tout à fait en situation de gagner. Avec 37 % pour le bloc gauche et 32 % pour Wauquiez, ça fait 5 points d'avance. M. Wauquiez représente la droite extrême, ça va favoriser le rassemblement de la gauche qui n'est pas le Parti socialiste. À Lyon et à Villeurbanne, Jean-Jack Queyranne fait de bons résultats. À Villeurbanne, il devance M. Wauquiez de 12 points. Permettez-moi d'avoir des satisfactions personnelles et collectives pour le territoire que je représente."

 

Jean-François Debat (vice-président PS sortant)

"Notre score est satisfaisant. Dire qu'il nous comble, ce n'est pas le cas, mais il nous permet d'être en position de gagner avec 36 % ou 37 %. Le score de Laurent Wauquiez est décevant dans la région. D'ailleurs, ils sont déçus. L'événement, c'est plutôt le score du FN. Pour battre la droite extrême et l'extrême droite, il faut le rassemblement de toutes les voix de gauche. L’élection sera très serrée."

 

Toutes les réactions à droite en cliquant ici.

1 commentaire
  1. spacelex - 7 décembre 2015

    Tout cela ressemble assez au bal des cocus et des faux-culs ! Fermes dans leurs convictions ... des postes mais pas de responsabilité. Une constance de la gauche depuis 35 ans : responsable mais pas coupable. Je suis assez d'accord avec M.MEIRIEU concernant la convergence avec la politique d’extrême droite ... de Manuel VALLS !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut