Préfecture du Rhône

Réforme territoriale : pour les syndicats, des emplois sont menacés

Ce 22 juin, la réunion entre les syndicats de la fonction publique et le préfet de la région Rhône-Alpes a été marquée par le départ inopiné de plusieurs syndicats. Ils craignent des suppressions de postes et des mutations forcées entre Auvergne et Rhône-Alpes.

Le préfet de région Michel Delpuech réunissait ce matin à Lyon les syndicats de la fonction publique afin d’aborder les contours sociaux de la réforme territoriale. Des organisations salariales de Lyon et de Clermont étaient représentées. Au cœur des débats : les effets de la fusion entre l’Auvergne et Rhône-Alpes sur les fonctionnaires.

Selon la préfecture, les débats ont été constructifs, notamment concernant le rôle des directions régionales et départementales, le rôle des préfets de département ou les mobilités interministérielles. Plus généralement, l’Etat s’engage à renforcer le niveau départemental au sein de la future grande région.

En outre, la préfecture s’est engagée à ce que les "équilibres actuels en termes d’effectifs de fonctionnaires" soient respectés entre les deux régions : "Aucune mobilité géographique ne sera imposée", fait-on savoir rue Pierre-Corneille.

Des syndicats claquent la porte

Mais, alors que la réunion battait son plein, quatre des sept organisations salariales présentes ont claqué la porte. Elles dénoncent une réunion pour la forme, qui viserait à faire valider les décisions de l’Etat par les syndicats, sous couvert de dialogue social.

"On nous parle d’échange, mais en fait on a très peu d’informations" sur la manière dont seront réorganisés les services régionaux, dénonce Pascal Lagrue, secrétaire général FO du Rhône. Les syndicats ayant claqué la porte craignent des suppressions d’emplois et des mutations entre Clermont et Lyon consécutives à une uniformisation dans les institutions dont les régions ont la charge.

Selon Le Progrès, les syndicats s’attendent à la suppression de 1 100 emplois en Auvergne-Rhône-Alpes et à 10 700 suppressions dans l’ensemble des régions fusionnées.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut