Primaire de la droite : Laurent Wauquiez soutient François Fillon

Invité ce lundi matin de France Télévisions, Laurent Wauquiez a annoncé qu’il voterait pour François Fillon au second tour de la primaire de la droite et du centre.

"Je ne vais pas donner de consigne de vote, parce que les Français n'aiment pas ça", a d'abord déclaré Laurent Wauquiez. Le président du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes a tout de même fini par confier sa préférence : "Je ne vais pas me dérober et personnellement je voterai pour François Fillon, parce que je pense que c'est celui qui représentera le mieux les valeurs de la droite et le mieux une vraie alternance forte. J'ai beaucoup de respect pour Alain Juppé, c'est une grande personnalité, mais il a fait le choix d'un programme plus tourné vers le centre gauche, avec des personnes comme François Bayrou. Or, moi, j'ai besoin que les valeurs de la droite soient défendues."

Fidèle lieutenant de Nicolas Sarkozy, l'ancien maire du Puy-en-Velay s'est dit "fier" d'avoir fait sa campagne aux côtés de l'ancien chef de l'État. "Je ne regrette rien et je lui resterai fidèle", a-t-il lancé. Laurent Wauquiez a aussi essayé d'analyser l'échec de Nicolas Sarkozy : "Il a essayé de porter ses idées avec sa force et son énergie. Mais il n'a pas convaincu et c'est comme ça. La réalité est assez simple. C'est celle des Français. Et ils ont raison : quand on a été un ancien président, c'est très difficile de revenir."

“Nicolas Sarkozy a fait bouger les lignes et profondément fait bouger la droite française, il l’a libérée”

Le président du parti Les Républicains a aussi loué l'héritage de Nicolas Sarkozy : "Il a fait bouger les lignes et profondément fait bouger la droite française. Il l'a libérée. Ça, c'est son héritage. Dans les années 1990, la droite s'excusait de ses valeurs. Aujourd'hui, on peut les porter sans s’excuser."

Avec le départ de Nicolas Sarkozy, quid du rôle de Laurent Wauquiez à la tête du parti ? Ce dernier a préféré ne pas répondre à la question. "Ça n’intéresse personne sauf moi, a-t-il déclaré. Mon sujet est simple : je veux une vraie alternance en 2017 et que ma famille reste unie."

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut