Alexandre Vincendet / François-Noël Buffet © Tim Douet (montage LC)
Alexandre Vincendet / François-Noël Buffet © Tim Douet (montage LC)
Article payant

Métropole de Lyon 2020 : la droite pressée de choisir son candidat

Le calendrier s’est brusquement accéléré à droite. Les Républicains veulent désigner leur candidat à la présidence de la métropole dès ce printemps. Le début de campagne entre François-Noël Buffet et Alexandre Vincendet fait en effet rejaillir d’anciennes tensions de la droite locale qu’Étienne Blanc et Laurent Wauquiez veulent rapidement éteindre.

Étienne Blanc a décrété une forme d’état d’urgence. “J’aimerais que notre chef de file métropolitain pour 2020 soit désigné en mars. Il faut le faire rapidement, car des arbitrages très importants doivent être pris sur le programme”, insiste le candidat LR aux municipales lyonnaises. Son empressement à connaître son binôme a plusieurs explications. La première répond à des contingences très lyonnaises. Après David Kimelfeld, la désignation du candidat Les Républicains à la présidence de la métropole obligera Gérard Collomb à clarifier sa position. Intéressé par les deux élections de 2020, l’actuel maire de Lyon devra faire un choix. En se déclarant candidat à la présidence de la métropole, il avouerait aux Lyonnais qu’il sollicite leurs voix pour un mandat qu’il n’exercera pas. Le candidat de la droite espère aussi qu’en obligeant Gérard Collomb à se positionner la bataille que ce dernier livre à David Kimelfeld redoublera d’intensité.

Il vous reste 69 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
Pour répondre aux collectifs de Lyonnais en colère, Étienne Blanc veut donner plus de moyens à la police municipale en doublant ses effectifs et en recourant massivement à la vidéosurveillance.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut