© TD

Lyon : Les Républicains soutiennent l'Anneau des Sciences “sans équivoque”

Le groupe Les Républicains et Apparentés de la métropole de Lyon a réaffirmé son soutien “sans équivoque” au bouclage du périphérique de Lyon via l'Anneau des sciences.

Le TOP rebaptisé "Anneau des sciences", ouvrage promis par Gérard Collomb depuis plus de 20 ans est remis en cause par son successeur à la présidence de la Métropole de Lyon sous la pression des élus et associations écologistes”, ont déploré les élus de droite pour qui “cette portion du périphérique est nécessaire pour assurer la fluidité du trafic de l’agglomération lyonnaise et améliorer la qualité de vie des habitants de l’Ouest Lyonnais”.

Nous demandons à la majorité socialiste, macroniste, écologiste et synergies-avenir de respecter les engagements de la collectivité et d’assurer jusqu’au bout du mandat l’action en faveur de l’intérêt général”, ont-ils ajouté. Les élus LR ont dénoncé “les oppositions de principe systématiques entre David Kimelfeld et Gérard Collomb qui créent désormais un vrai risque pour le fonctionnement de notre collectivité et l’avenir des habitants de la Métropole”.

Ces derniers méritent mieux qu’un remake hebdomadaire du spectacle déplorable donné lors du dernier conseil métropolitain phagocyté par leur guerre politique intestine”, ont-ils conclu.

 

Ce lundi, lors du débat sur le Plan Climat Énergie Territorial David Kimelfeld et Gérard Collomb ont réaffirmé leur volonté de réaliser le bouclage du périphérique. David Kimelfeld a malgré tout était moins affirmatif que Gérard Collomb concernant le bouclage du périphérique lyonnais. Quand le maire de Lyon a assuré que la réalisation de l’Anneau des sciences “était actée”, le président de la métropole a lui appelé à repenser le projet en l’articulant avec les nouveaux modes de mobilités et notamment “le covoiturage”, et “des transports en commun”. De l’autre côté, Nathalie Perrin Gilbert (Gram) a demandé de mettre fin aux études préalables lancées par la métropole depuis 20 ans sur le sujet.

à lire également
Comme il l’a affirmé hier, Gérard Collomb a bien eu du mal à faire élire à la tête du Grand Lyon David Kimelfeld en 2017 . Ce que ne dit pas le maire de Lyon, c’est qu’il n’a pas repris son siège à la métropole de Lyon pour les mêmes raisons. Explications.
2 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - 20 mars 2019

    L'anneau de la pollution est soutenu par LR ?
    Comme c'est surprenant ! La génération qui crache sur la suivante dans toute sa splendeur !

  2. Gérard Dutal - 20 mars 2019

    Enfin , maintenant ils doivent faire du forcing pour qu'il se fasse vite , on ne doit plus attendre On va voir leur capacité et volonté pour faire aboutir le projet J'espère que cette déclaration n'est pas que du vent ?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut