Lyon : Laurence Balas demande une enquête sur la politique culturelle

Selon la conseillère municipale et métropolitaine (Les Républicains et apparentés), la Ville de Lyon n’a pas pris les mesures nécessaires suite aux différents rapports de la chambre régionale des comptes sur la gestion des Subsistances et de la Villa Gillet.

Laurence Balas diffuse aujourd'hui sur son site Internet un communiqué où elle considère que les actions prises pour améliorer le contrôle de la Ville sur les subventions culturelles ne sont que des évolutions à la marge. Interrogée par Lyon Capitale, la conseillère municipale et métropolitaine s'explique.

"Au conseil municipal de lundi dernier, on nous a proposé de voter sur un texte qui régit les rapports entre les Subsistances et la Ville de Lyon. Finalement, on s'aperçoit qu'il n'y a pas grand-chose qui change, à part la mise en place d'un comité de suivi. Et d'ailleurs, cela avait été demandé par la chambre régionale des comptes. Ce comité va se réunir deux fois par an. On peut quand même sérieusement douter de l'efficacité de la chose quand on voit le rapport qui est fait en ce moment sur la Villa Gillet. Je me suis aussi rendu compte que la convention qui allie la Villa Gillet à la Ville s'est terminée en décembre 2015. Mais on ne nous en a pas parlé. On aurait bien aimé être au courant. J'espère en tout cas que, dans la nouvelle convention qui est en train d'être rédigée, les règles vont être réexaminées."

“Près de 20 % du budget de fonctionnement de la Ville, c’est la culture”

Toujours dans son communiqué, Laurence Balas annonce envisager de demander une mission d’information et d’évaluation au maire, Gérard Collomb. Cette mission ne compte pas seulement se pencher sur les problèmes de gestion des Subsistances ou de la Villa Gillet, mais sur l'ensemble des politiques culturelles de Lyon.

"Nous voudrions une enquête plus générale sur cette politique et sur les relations entretenues avec les différents acteurs culturels, explique Laurence Balas. Le budget de la culture est quand même le premier budget thématique de la Ville de Lyon. C'est plus de 110 millions d'euros. Près de 20 % du budget de fonctionnement de la Ville, c'est la culture. Ce n'est quand même pas anodin de se poser des questions sur l'utilisation de cet argent. Quand on entend l'adjoint aux finances dire qu'il faut faire des économies, qu'on a augmenté les impôts parce qu'on n'avait pas le choix… C'est vrai que, peut-être, les recettes diminuent, mais il faut se poser la question de savoir quelles sont les dépenses prioritaires. Quand on voit les rapports de la CRC, on se dit que finalement faire des économies n'est peut-être pas une priorité de la ville."

à lire également
Le QG de campagne d'Etienne Blanc
Étienne Blanc a inauguré, ce jeudi, son QG de campagne rue Dunoir. Ce lieu, il le veut ouvert aux Lyonnais pour construire un programme, loin des partis traditionnels, dont la priorité sera le retour de la nature en ville.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut