Anne Brugnera
@Tim Douet

Lyon : Brugnera soutient officiellement Képénékian pour les municipales

La députée LREM a annoncé son ralliement derrière la candidature de Georges Képénékian pour les municipales de 2020. Les deux élus pro-Kimelfeld adressent un nouveau message fort contre Gérard Collomb à l'attention des instances du parti présidentiel. 

Alors que Gérard Collomb vient de demander de l'aide à Emmanuel Macron pour forcer les députés lyonnais pro-Kimelfeld à le soutenir, Anne Brugnera, l’une de ces élus, a officiellement annoncé qu'elle rejoint Georges Képénékian pour les élections municipales de 2020. La députée de la 4e circonscription du Rhône avait un temps brigué l'investiture LREM pour ces municipales avant de renoncer. 

Soutien officiel de David Kimelfeld, comme Georges Képénékian, elle a décidé de suivire celui qui est toujours 1er adjoint du maire de Lyon. “J’ai la conviction que Georges Képénékian est le seul candidat de notre famille politique en mesure de porter nos valeurs pour les élections municipales de mars prochain”, a-t-elle déclaré dans un communiqué. 

Anne Brugnera souhaite avec Georges Képénékian, “une nouvelle gouvernance permettant de mieux répondre aux besoins des Lyonnais” et “construire une nouvelle relation avec la Métropole”. Une façon de critiquer la gestion de son ancien mentor politique et de plébisciter la reconstruction du ticket Georges Képénékian, maire de Lyon et David Kimelfeld, président de la métropole, qui s’est créé lors du départ de Gérard Collomb au ministère de l’Intérieur.

Ce matin sur LCI, ce dernier a demandé à Emmanuel Macron “de faire un effort supplémentaire en demandant aux députés qui sont macronistes de soutenir totalement [sa] candidature”. “Des députés macronistes n’ont pas pris parti pour moi. Si le président de la République leur demande de faire un effort, à mon avis ils le feront”, a-t-il déclaré.

à lire également
Equipage de la Police nationale à Lyon © Tim Douet
Face aux problèmes créés par le trafic de cannabis, la municipalité villeurbannaise sortante avait lancé une grande concertation sur la dépénalisation. Un choix jugé aujourd’hui risqué électoralement. Les remontées des habitants sur la tranquillité publique ne sont pas élogieuses.
2 commentaires
  1. Georges Marchais - 12 novembre 2019

    La politique Lyonnaise fonctionne vraiment en vase clos. Toujours les mêmes qui se présentent ou qui se soutiennent.
    Ils bénéficient aussi de beaucoup de publicité offerte par les médias.

  2. JANUS - 12 novembre 2019

    Le triumvirat de la mairie à Lyon : CKK !

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut