Lyon 2 sous tutelle ?

Il vient d’être mis en minorité par son conseil d’administration sur le choix des personnalités extérieures. Un nouveau CA a été convoqué pour le 23 mai. Si cette situation continue, l’université pourrait être mise sous la tutelle du rectorat. Le conseil d’administration ne peut en effet fonctionner sans ces personnalités extérieures. Pour lever ce “blocage", la Fédération Syndicale Etudiante (FSE, premier syndicat étudiant) exige toujours la démission de Claude Journès.

Grève historique chez Decitre
A l’initiative de la CGT, fraîchement implantée dans l’entreprise, les 300 salariés du libraire Decitre sont appelés à cesser le travail mardi 20 mai. De mémoire de salariés, cette entreprise familiale, qui vient de fêter ses 100 ans, n’avait pas connu pareil appel à la grève. La CGT dénonce de trop faibles augmentations de salaire “réalisées à la tête du client" et un “manque de respect" du personnel. Les grévistes doivent se rassembler à 9h, devant le magasin historique, place Bellecour.

12 jours décisifs pour Handicap International
Les représentants d’une centaine de pays se réunissent jusqu’au 30 mai, à Dublin, pour négocier un traité interdisant les bombes à sous-munition. A l’origine de cette négociation, une campagne menée par plus de 200 ONG avec à leur tête Handicap International. L’organisation lyonnaise entend rééditer le coup du traité d’Ottawa qui avait banni les mines antipersonnel en 1997 et lui avait valu le prix Nobel de la paix. D’où l’importance de la délégation de Handicap, 15 personnes, pour “continuer à faire pression sur les Etats".

Grand stade : Braillard soutient Aulas
Interrogé par Lyon Capitale sur la polémique concernant le futur grand stade, Thierry Braillard, l’adjoint au sport à la ville de Lyon estime pour sa part que pour être un grand d’Europe, l’OL doit pouvoir disposer d’un stade de 60 000 places. “Quelle que soit la polémique, un grand stade pour l’OL de 60 000 places modernes ça fait partie des projets pour un club qui veut gagner la Ligue des Champions. On se rend compte aujourd’hui que les leviers financiers, c’est les recettes de la billetterie, le sponsoring, le merchandising ou les droits télés. L’OL est le seul club de l’Hexagone à pouvoir jouer dans la cour des grands, c’est pour cela qu’il faut l’accompagner dans ses projets. Toute polémique politicienne est futile vu les enjeux".

Mercier chez Sarko
Ils ne se quittent plus. Lundi après-midi, Michel Mercier (UDF), président du département et surtout président du groupe UDF au Sénat, a annulé tous ses rendez-vous pour répondre à une convocation de Nicolas Sarkozy à l’Élysée. Ordre du jour : la réforme des institutions, pour laquelle le Président ne pourra sans doute pas se passer du soutien du groupe centriste.

Et Collomb chez Séguin
Gérard Collomb sera auditionné mercredi 28 mai par la “commission Grand Stade 2016" , présidée par Philippe Séguin. L’occasion pour lui de présenter le projet de Grand Stade de l’OL, à 60 000 places, qui pourra accueillir certains des matches les plus importants de l’Euro 2016, si la candidature de la France est retenue. Le président de la Cour des comptes, chargé d’évaluer les capacités de la France à se doter de grands stades pour accueillir la compétition phare du foot européen, doit remettre son rapport en septembre au ministre des Sports.

à lire également
Lors de son passage au ministère de l’Intérieur, Gérard Collomb a été sanctionné de la moitié de ses indemnités de conseiller métropolitain à cause de son absence. Une “amende” qu'il a compensée en trouvant une nouvelle source de revenus au sein du Sepal. Le maire de Lyon aura ainsi reçu 9149€ en 2018 dans un syndicat mixte où il ne siégeait pas.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut