Georges Fénech
©Tim Douet

Lutte contre le djihad : Fenech veut impliquer la Miviludes

Le député du Rhône Georges Fenech demande à Manuel Valls de confier à la Miviludes un plan de prévention contre les phénomènes d’endoctrinement.

Le député du Rhône Georges Fenech (UMP), président du groupe d’étude sur les sectes à l’Assemblée nationale, demande à Manuel Valls d'affecter à la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) la mise en œuvre d’un "plan national de prévention contre le phénomène d’endoctrinement en vue du recrutement de candidats au djihad". Selon l'élu, qui a lui-même été président de la Miviludes, "les techniques de manipulation mentale, aux fins de commission d’actes de barbarie et de terrorisme, utilisées par les recruteurs directement ou par voie des réseaux sociaux, relèvent à l’évidence du phénomène des dérives sectaires, sous couvert du masque religieux : rupture sociale et familiale, promesses chimériques, pression psychologique, emprise mentale…"

Selon le député du Rhône, la Miviludes disposerait des ressources nécessaires pour "éradiquer sur notre territoire national le prosélytisme d’un islamisme radical, porteur de dérives gravement attentatoires à l’ordre public". Cette demande intervient alors que les autorités viennent de confirmer la participation d'un deuxième Français aux dernières décapitations revendiquées par Daesh.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut