Les sexas sont-ils sexy ?

Il a encore un problème à résoudre : ses têtes de liste par arrondissement ont certainement beaucoup de qualités, mais elles ne brillent pas par leur jeunesse. D'abord, il y a ceux de 2001 qui repartent pour un tour. Mathématiquement, ils ont pris 7 ans et ont passé l'invisible frontière qui départage quinquas et sexas : Nadine Gelas dans le 2e (61 ans), Alexandrine Pesson dans le 5e (67 ans), Jean-Pierre Flaconnèche dans le 7e (63 ans), Jean-Louis Touraine dans le 8e (62 ans) et enfin Gérard Collomb dans le 9e, qui vient lui même d'atteindre la soixantaine. Ensuite, il y a les nouveaux venus de la société civile. Mais comme ils s'engagent en politique après une carrière professionnelle bien remplie, ils ne font pas franchement redescendre la moyenne d'âge : Heïdi Giovacchini dans le 6e et Thierry Philip dans le 3e (58 ans). Il ne reste plus que la Croix-Rousse, avec Dominique Bolliet (49 ans) dans le 4e et surtout Nathalie Perrin (36 ans) dans le 1er. Mais ça ne suffit pas à sauver la baraque. En 2001, les têtes de liste de la gauche affichait ainsi une moyenne de 54 ans et quelques ; en 2008, elles dépasseront 63 ans...

La question est loin d'être anodine, car Collomb ne veut pas apparaître "usé" avant de briguer un nouveau mandat. Et ce d'autant qu'en face, Perben présentera certainement des listes nettement plus jeunes "Perben avait d'ailleurs un principe à Chalon : pas un adjoint de plus de 60 ans. S'il reprend cet engagement, ça pourrait nous faire mal" confie d'ailleurs un adjoint de Collomb.

Cela explique la tentation qui agite Collomb : désigner la jeune Nathalie Perrin, comme future première adjoint. Une femme trentenaire en second, voilà qui devrait rajeunir l'image de Gégé. Mais l'actuel titulaire de la fonction, Jean-Louis Touraine, a mis le feu la semaine dernière dans Lyon Capitale, en indiquant qu'il n'entendait pas se mettre en retrait. Et surtout, que Perrin était trop peu "expérimentée". Lâchant : "Il faut que le premier adjoint puisse suppléer le maire au pied levé (...) Souvenez-vous quand, au début du mandat, puis au milieu de celui-ci, Gérard Collomb a dû être opéré..." Nul doute que ce rappel à l'âge du capitaine et à ses ennuis de santé n'ont pas du tout amusé le maire.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut