Les propositions du NPA

PROGRAMME - Catherine Faivre d'Arcier, tête de liste du parti d'Olivier Besancenot en Rhône-Alpes propose, si elle est élue, de conditionner les aides aux entreprises, de créer un fonds de soutien aux travailleurs en grève, de réquisitionner les logements vacants et d'arrêter les subventions aux lycées privés.

Emploi :

- Conditionner les subventions régionales aux entreprises : faire un audit des entreprises ayant reçu des subventions régionales et
 demander le remboursement si ces dernières ont licencié ou eu
 recours au chômage partiel, via un dépôt de plainte pour
 détournement d'argent public. Mesure concernant en priorité les
 entreprises ayant bénéficié de l'argent public par le biais des
 pôles de compétitivité (composés de multinationales cotées en
 bourse, et dégageant des bénéfices reversés aux actionnaires).


- Créer, avec l'argent récolté, un fonds de soutien pour les travailleurs en lutte (visant à couvrir les pertes
 financières pour fait de grève) et pour les salariés qui
 souhaitent reprendre leur entreprise sur des modes d'autogestion,
 par la création de coopératives ouvrières.


Transports :

- Mettre en place la gratuité des transports pour toutes et tous
 (TER pour commencer) et étudier la faisabilité pour les transports de
 proximité, qui ne dépendent pas des compétences de la région.
 Développer les transports urbains et péri-urbains par
 l'intensification des réseaux, des connexions multimodales, des
 cadences, du nombre de rames et de parkings gratuits pour les usagers.


Lycées :

- Arrêt des subventions non obligatoires accordées aux lycées privés
 et transferts vers les lycées publics, en priorité les lycées
 professionnels et les établissements situés dans des zones
 prioritaires d'éducation, notamment en affectant du personnel
 d'encadrement supplémentaire. Dénoncer les contrats signés
 avec des groupes de restauration industriels et mettre en place de
 cantines scolaires utilisant des produits frais issus de
 l'agriculture biologique de proximité. 


Formation professionnelle :

- Redéployer les subventions allouées à la formation vers les
 organismes publics, comme le GRETA, et vers les LEP, plutôt que
 vers les CFA, majoritairement privés et aux ordres du patronat. Remettre en cause les patrons qui exploitent les apprentis,
 rémunérés en dessous du SMIC, et du seuil de pauvreté.


Logement :

- Réquisitionner les logements vacants dans la région afin de mettre en place de structures d'accueil pour les femmes victimes de
 violences conjugales, ainsi que pour les personnes sans domiciles.

Social :

- Augmenter les subventions à la filière sanitaire et sociale.

Santé :

- Soutenir le planning familial et à toutes les associations qui favorisent l'accès à la contraception et le droit à l'IVG.


Secteur associatif :

- Augmenter les subventions accordées aux
 petites associations et les aides aux petites structures utiles socialement,
 écologiquement et culturellement, plutôt qu'aux grosses
 associations ne participant qu'au rayonnement de la région, ou de
 la ville.


Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut