Les 14 têtes de liste EE-LV pour les élections métropolitaines de mars 2020
Les 14 têtes de liste EE-LV pour les élections métropolitaines de mars 2020

Les écologistes présentent leur casting pour la métropole de Lyon

Les écologistes ont présenté, ce lundi soir, leur casting pour les élections métropolitaines de mars prochain. Un scrutin qu’ils tenteront de gagner avec une équipe composée de militants EE-LV et de responsables associatifs principalement issus des combats environnementaux.

Les écologistes ont tiré les premiers. Ce lundi soir, Bruno Bernard, candidat à la présidence de la métropole de Lyon, a présenté ses têtes de liste dans les 14 circonscriptions métropolitaines. Les autres partis n’en sont pas encore à ce stade. Le casting des écologistes met en avant un profond renouvellement aussi voulu que contraint. "Nos élus, et c’est l’une de nos caractéristiques, ne souhaitent pas à être élus à vie et ne se représentent pas. Nous avons quand même deux sortants : Béatrice Vessiller (Villeurbanne) et Bertrand Artigny (Lyon 5e et 9e). Nos listes ne sont pas terminées et si le scénario nous est favorable et que nous avons assez de poids politiques, des sortants pourraient devenir éligibles", espère Bruno Bernard qui mènera la liste à Villeurbanne.

Lyon et Villeurbanne, des terres fertiles

Fort d’une base électorale fixée autour des 20 % selon les différents sondages publiés ces dernières semaines, les écologistes nourrissent de fortes ambitions sur le scrutin métropolitain. Ils ont notamment ciblé les circonscriptions lyonnaises et celle de Villeurbanne. La bataille de Lyon sera primordiale et justifie quelques entorses à la situation géographique de certains candidats. Ainsi Fabien Bagnon, l’organisateur des marches pour le climat et ancien président de la ville à vélo, sera candidat sur la circonscription Lyon Centre qui englobe les 1er, 2e et 4e arrondissement et non sur le territoire où il habite : Saint-Genis-Laval. "Le fait qu’il soit le porte parole de la marche pour le climat justifie de le présenter au coeur de l’agglomération et dans une circonscription que l’on peut gagner", explique Bruno Bernard.

Des relais associatifs

Les listes écologistes qui ont été validées par les signataires de l’appel Changer la métropole alternent entre élus et militants associatifs. "11 des 28 têtes de liste ont déjà été élus ou le sont encore", pointe Bruno Bernard. Jean-Charles Kohlhaas, conseiller régional, sera ainsi candidat sur la circonscription Lônes et Coteaux qui s’étend d’Oullins à Givors. "Nous avons un panel de candidats qui ont porté des combats environnementaux ou sociaux", poursuit Bruno Bernard. Dans la société civile, les écologistes ont ainsi été piochés des candidats comme Pierre Athanaze (Porte du sud), ancien responsable de France Nature Environnement ou Nathalie Dehan (Lyon 8e), cofondatrice du parti animaliste. Elle formera un binôme dans le 8e avec Grégory Doucet, le tête de liste EE-LV aux élections municipales à Lyon.

Les 14 binômes d’EE-LV pour les élections métropolitaines
Lônes et Coteaux : Jean-Charles Kohlhaas et Laurence Fretty-Perrier
Ouest : Hélène Dromain et Jean-François Baudin
Portes du Sud : Pierre Athanaze et Sandrine Perrier
Porte des Alpes : Véronique Moreira et Gérard Arnaud
Rhône Amont : Claire Brossaud et Matthieu Vieira
Val de Saône : Jérémy Camus et Blandine Collin
Plateau Nord-Caluire : Séverine Hémain et Yves Durieux
Villeurbanne : Bruno Bernard et Béatrice Vessiller
Lyon Sud-Est : Nathalie Dehan et Grégory Doucet
Lyon Sud : Thomas Dossus et Lucie Vacher
Lyon Ouest : Bertrand Artigny et Fatiha Benahmed
Lyon Nord : Florence Delaunay et Jimmy Ribeiro
Lyon Est : Isabelle Petiot-Vasselin et Benjamin Badouard
Lyon Centre : Fabien Bagnon et Chloé Vidal

à lire également
David Kimelfeld a annoncé vendredi à Lyon Capitale qu’il ne fera pas l’Anneau des sciences. Le maire de Lyon, Gérard Collomb, martèle de son côté son souhait d’aller au bout de ce projet.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut