Le NPS se couche

L'aile gauche du PS, le Nouveau Parti Socialiste d'Henri Emmanuelli et Benoît Hamon, a même un temps présenté des candidats contre Gérard Collomb et ses têtes de liste lors de la primaire interne au PS. L'incident a cependant été extrêmement bien "confiné", car le NPS voulait avant tout obtenir des négociations avec Collomb. Et ce dernier ne voulait pas donner l'image d'un PS divisé à l'heure où Perben obtenait, dans la douleur, l'union avec les millonistes. À la fédération du PS, la consigne a même visiblement été passée de nier l'existence même de ces éphémères candidats, qui s'étaient pourtant bien déclarés officiellement à la "fédé". Dans les coulisses, des négociations ardues ont eu lieu. Le NPS a finalement décidé de se "coucher" et de retirer ses candidats dans la plus grande discrétion. Il n'aura aucun représentant au conseil municipal, mais pourra par contre faire son retour dans certains conseils d'arrondissement. C'est peu au regard du poids du NPS dans le PS de Lyon. Mais c'est nettement mieux que la situation actuelle : depuis le départ de Barbara Romagnan, le NPS n'a en effet aucun élu à Lyon.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut