Laurent Wauquiez
© Tim Douet

Laurent Wauquiez joue l'unité au conseil national LR sur l'Europe

Lors du conseil national des Républicains sur l’Europe qui se tenait ce samedi à Menton dans les Alpes-Maritimes, Laurent Wauquiez s’est exercé à unir les membres de sa famille politique en dépit des divisions internes.

Dans l’enceinte du palais de l’Europe à Menton (Alpes-Maritimes),où se tenait le conseil national Les Républicains sur l’Europe, Laurent Wauquiez a passé son samedi à mettre en application le credo qu’il répète depuis quelque temps à longueur d’interviews : “La nouvelle droite sera unie sur l’Europe.” Il faut dire que les deux derniers mois de cohue interne, cristallisés par l’éviction de la numéro 2 du parti Virginie Calmels qui jugeait que son président ne pensait qu’à “défendre que sa propre ligne”, semblait avoir fragilisé Les Républicains.

Bien que Valérie Pécresse et Christian Estrosi aient reçu leur part de sifflets et de huées lors de leurs passages, l’une pour se poser en recours à Laurent Wauquiez, l’autre pour être trop compatible avec les idées d’Emmanuel Macron, l'unité est resté le message que souhaite faire passer Laurent Wauquiez. Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes a même accompagné le maire de Nice lors de sa venue, limitant les comportements houleux. Des efforts qui n’ont pas empêchés certains ténors LR d’être absent de l'événement à l’instar de Jean-Pierre Raffarin et Alain Juppé.

Aujourd’hui, nous avons offert une belle image de ce qu’est la famille Les Républicains

Pas de quoi inquiéter Laurent Wauquiez pourtant. “Tout le monde a fait un effort. Aujourd’hui, nous avons offert une belle image de ce qu’est la famille Les Républicains”, s’est exclamé le président LR dans les premières minutes de son discours. Il a défendu à la tribune ses grandes priorités sur l’avenir de l’Europe, et pointé que “la vague migratoire actuelle peut cacher un tsunami”. Sa solution ? “Reconduire systématiquement dans leurs ports de départs les embarcations de migrants” à l’aide d’une force navale européenne. Au programme également : l’arrêt de l’élargissement de l’Europe, un plus grand contrôle des frontières, une préférence communautaire et la défense de la “civilisation européenne”.

à lire également
Coordinateur du projet Transenvir, Stéphane Frioux et son équipe vont prochainement mettre en ligne un site consacré à l'histoire des politiques de transition environnementale face aux risques environnementaux dans l'agglomération lyonnaise. Entretien avec ce maître de conférences à l'université Lyon 2 et chercheur au laboratoire Larhra. Lyon Capitale : Après la démission de Nicolas Hulot du […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut