Berra
©tim Douet

"Jean-Louis Touraine, c'est de l'opportunisme politique"

Nora Berra, la candidate Les Républicains dans la 3e circonscription du Rhône, est l’invitée de L’Autre Direct.

Lyon Capitale : Vous faites face au député sortant Jean-Louis Touraine. Vous vous êtes cassé les dents face à lui en 2008 à l'époque où il était socialiste. Maintenant qu'il est en Marche, c'est plus facile ou compliqué ?

Nora Berra : Je vais rectifier, je ne me suis pas cassée les dents. C'était une élection municipale et maintenant c'est une élection législative, donc c'est la première fois que je me présente face à Jean-Louis Touraine qui est élu depuis 1989. Il a été premier adjoint à la ville de Lyon, député socialiste depuis 10 ans et candidat aux élections législatives cinq fois, dont une fois dans la 1re circonscription. Il a été le premier de la classe pour voter 98 % les lois de François Hollande et essaie aujourd'hui de changer de chapeau pour tromper les Lyonnais. Je pense qu'ils ne sont pas dupes. Il est comptable de la situation de la France et ne coche aucune des cases définies par Emmanuel Macron. C'est de l'opportunisme politique

Si, celle de l'expérience ?

30 ans ce n'est plus de l'expérience. C'était un bon candidat pour le 20e siècle. Aujourd'hui dans le 21e siècle, les Français et les Lyonnais veulent du renouvellement et de la modernité. La méthode de Jean-Louis Touraine relève de la vieille politique. Aujourd’hui, la façon moderne de faire de la politique, ce n'est pas de dire que l'on s'inscrit dans la modernité d'Emmanuel Macron, mais d’inca rner et de faire. Et je crois que ce que j'ai pu réaliser en tant que ministre et député européen démontre que j'incarne cette modernité. J'aime concerter les acteurs de terrain. J'aime réfléchir avec eux sur la ligne qu'il faut défendre. C'est cette façon que les Français attendent.

Retrouvez l'intégralité de notre entretien avec Nora Berra dans la vidéo ci-dessous.

à lire également
Grand Lyon – Conseil métropolitain © Tim Douet
Collectivité pionnière, la métropole de Lyon n’a toujours pas été dupliquée en France. Localement, son bilan est contrasté. Après des mois à patiner, elle semble tenir sa feuille de route et avoir enfin intégré le virage social imposé par les compétences héritées du département, mais elle a perdu au passage de sa superbe financière.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut