Michèle Rivasi
© Tim Douet

Hulot : Michèle Rivasi en appelle à l'unité des écologistes

Michèle Rivasi, députée européenne écologiste, EELV, a réagi à la démission de Nicolas Hulot. Dans un communiqué intitulé "Chapeau Hulot !", elle en appelle à l'unité des écologistes.

"Son maintien dans ce gouvernement était une souffrance pour moi qui reconnaît en lui un grand témoin et un grand passeur de la cause écologique", la députée européenne EELV, Michèle Rivasi a tenu à rendre hommage à Nicolas Hulot après sa démission. "On ne peut qu'êtres soulagé de sa démission après avoir dû tant renoncer, isolé qu'il était au sein d'un gouvernement livré aux lobbys et aux puissances de l'argent", ajoute la députée originaire de la Drôme. Cette dernière profite de l'occasion pour rappeler toutes les "couleuvres" qu'a dû avaler Hulot : "loi sur la transition énergétique et le nucléaire", "perturbateurs endocriniens, avec la loi sur l'alimentation et le glyphosate. Mais aussi avec le CETA et les accords de libre-échanges qui harmonisent vers le bas la règlementation sanitaire, sociale et environnementale, avec les importations d'huile de palme et les permis d'exploration et d'exploitation d'hydrocarbures ; avec les grands projets inutiles tels que le contournement autoroutier de Strasbourg, Europacity, la mine de la Montagne d'Or en Guyane, les boues rouges d'Altéo en Méditerranée...".

Michèle Rivasi souhaite désormais une union des écologistes : "Cette démission exige maintenant le rassemblement du peuple de l'écologie autour d'un grand projet de transition européenne écologique, sociale et démocratique face au péril de régression nationale-populiste. [ …] La situation et l'urgence écologique nécessitent l'unité des écologistes qui veulent rompre avec ce vieux monde qui accapare les ressources et massacre le vivant". À moins d'un an des Européennes, cet appel à l'unité prend une tout autre valeur.

à lire également
Thierry Coste, lobbyiste des chasseurs, et Gilles Chabert, conseiller montagne de Laurent Wauquiez © Brut / MaxPPP (montage LC)
Gilles Chabert, le conseiller spécial Montagne de Laurent Wauquiez, possède un carnet d’adresses bien rempli. Quant à Thierry Coste, le lobbyiste en chef des chasseurs, il a courroucé Nicolas Hulot, qui l’a mentionné au rayon des raisons l’ayant poussé à démissionner – une parmi les nombreuses victoires enregistrées par les chasseurs depuis le début du quinquennat Macron.
2 commentaires
  1. Galapiat - 28 août 2018

    les électeurs vont se souvenir de toutes les bonnes choses transformées en taxes diverses et variées , en place ou à venir concernant leur vie au quotidien , habitation , voiture ., qu'ils doivent au lobby écolo , le plus criant le Diesel qui s'attaque aux petites cylindrées souvent la propriété de ménages modestes , mais on ne touche ni au transport maritime des tankers, aux promènes couillons monstrueux , pas plus qu'à l'explosion du transport aérien, une mention particulière aux transport routier passé de 40 à 44 Tonnes avec l'abandon de la taxe par Royale alors que ladite taxe est active à nos frontières.

  2. Abolition_de_la_monnaie - 31 août 2018

    Les électeurs vont peut être finir par comprendre que face aux magouilles monétaires (lobbys et conflits d'intérêts entre les sociétés, entre les humains), on ne peut RIEN faire, car les lois, les taxes, sont toujours détournées.
    On ne peut RIEN faire en restant dans un système monétaire, mais heureusement un système postmonétaire est déjà possible. Renseignez-vous. Ecologistes, si vous voulez arrêter de vous planter dans le mur économique, intéressez-vous à notre point de vue :o)

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut