Serge Raffy AFP recadré 2
© Martin Bureau/AFP

Hollande, “pas du côté des puissants” pour Raffy

EXCLUSIF – Serge Raffy, biographe du président, a expliqué ce jeudi matin sur Sud Radio pourquoi François Hollande a voulu réagir au livre de Valérie Trierweiler, son ex-compagne, sorti jeudi dernier.

Serge Raffy (photo ci-contre) était l'invité de la matinale de Sud Radio ce matin. Il est revenu sur l'interview publiée ce jeudi dans les colonnes du Nouvel Observateur, interview du président qu'il a menée pour rétablir "l'image publique [de François Hollande], son image d'homme politique, celui qui s'est engagé à gauche depuis plus de trente ans".

Le biographe du président évoque le livre de Valérie Trierweiler, sorti jeudi dernier. "[Un livre] tellement violent, c'est une agression, une espèce d'attentat politique" face auquel le président "a été profondément bouleversé. Il ne s'y attendait pas, comme peu de gens s'y attendaient d'ailleurs".

Serge Raffy précise que "sur tous les aspects privés, comme d'habitude, François Hollande [reste] d'un silence absolu".

“Des blagues entre copains, en famille”

Sur l'histoire des "sans-dents", ces gens qui n'ont pas les moyens de soigner leurs dents dont François Hollande se serait moqué, selon son ex-compagne : "Je le connais trop depuis très longtemps. Il peut y avoir eu, dans une conversation, comme on fait entre copains, en famille, des blagues, etc. Mais lui-même est originaire des classes défavorisées, ses grands-parents étaient des gens très modestes, et il a lui-même rencontré toute sa vie des gens en souffrance dont il était proche (...) Il a toujours été du côté des plus faibles, des plus démunis et il continuera à l'être, il n'est pas du côté des puissants."

à lire également
L'ancien président de la République était en visite à Vaulx-en-Velin ce jeudi lors du colloque “Faire reculer le racisme, l'antisémitisme et les discriminations : un défi républicain”.
1 commentaire
  1. Gemini - 11 septembre 2014

    Je ne comprends pas pourquoi il est nécessaire de le dire. Hollande, quoi qu’en dise son ex-femme, bien qu’étant au PS, pratique une politique de droite. La droite est du côté des puissants. Donc Hollande et sa clique sont du côté des puissants. Point. Nul besoin de petites phrases ou d’anecdotes pour le savoir. Il suffit d’analyser la politique qu’il conduit et impose.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut