site internet
©DR

Grand Lyon : le PS et sa formation bidon

Polémique - Le groupe PS du Grand Lyon a organisé une formation qui n’a pas eu lieu. Pourtant des élus expliquent y avoir participé quand d’autres se plaignent d’avoir signé un document pour une formation fantôme. Au PS, ce n’est pas encore “X-files”, mais c’est déjà la cacophonie. Article paru dans le mensuel Lyon Capitale, octobre 2010.

Certains élus PS du Grand Lyon n’aiment pas être pris pour des dindons. Comme quoi, la discipline de parti s’exerce jusqu’à un certain point seulement. Jusqu’à ce que des élus justement jugent que leur parti a dépassé les bornes. Vendredi 10 septembre, les élus socialistes du Grand Lyon étaient invités à participer à une formation intitulée “communication politique et évolution des usages du web”. Ils ont signé un document en ce sens et s’attendaient à recevoir les conseils et les savoir-faire les plus modernes en terme de marketing politique. À 580 euros par tête d’élu, c’était bien le minimum. La formation devait être dispensée par Initiatis, un organisme proche du Parti Socialiste dont la responsable régionale n’est autre que Farida Boudaoud, la vice-présidente PS de la Région Rhône-Alpes déléguée à la culture. Oui mais voilà, il n’y a pas eu de formation. À la place, les responsables du groupe PS ont présenté une nouvelle version de leur site internet.

Initiatis

Des élus s’en sont émus auprès de Lyon Capitale et ont l’impression que leur budget formation est détourné de sa destination finale : “permettre l’acquisition des connaissances et compétences directement liées à l’exercice du mandat local” comme l’indique une délibération du Grand Lyon. Ainsi, ils soupçonnent le PS d’avoir monté une formation bidon pour financer le site internet du groupe grâce à l’argent versé par le Grand Lyon au titre du budget formation. Paranoïaques ces élus ? Des adeptes de la théorie du complot ? Pas si sûr puisque d’autres sources au sein du Parti Socialiste indiquent que c’est ce même montage qui a été proposé dans d’autres collectivités de la région et toujours avec le même organisme : Initiatis. Au Grand Lyon, Jacky Darne, le président du groupe PS, se justifie en indiquant que la formation n’a pas eu lieu en raison de problèmes d’organisation et que donc il n’y a eu “aucun frais et aucun engagement de dépense”. Ce qui est exact puisque l’affaire a été montée dans la précipitation et que le service des assemblées du Grand Lyon a refusé de valider le dossier d’un certain nombre d’élus, jugeant la ficelle un peu trop grosse. “On m’a demandé d’intervenir auprès du service des assemblées mais j’ai refusé. On n’a pas à exercer de pressions politiques sur nos services administratifs” nous glissera Jacky Darne sans s’apercevoir de l’énormité de sa phrase. Pourtant, Laurent Geoffrey, le collaborateur du groupe, s’évertue à expliquer, tant bien que mal, que la formation a bien eu lieu : “il y a eu une formation qui a eu lieu en petit comité et qui... euh... qui n’est pas... euh... n’a pas... euh... qui a débordé, enfin qui... c’est pas qui a débordé... le sujet a été repris ensuite en réunion de groupe” (sic !). Un entretien qui traduit un embarras évident. Traduisons : la formation s’est transformée en réunion de groupe, il ne s’agissait donc pas d’une formation. CQFD !

Cacophonie

Mais si des élus s’insurgent, d’autres cherchent à défendre l’institution socialiste en affirmant la main sur le cœur qu’ils ont bien assisté à une formation. Ainsi cette élue du sud de l’agglomération : “j’affirme qu’il y a bien eu une formation !”. Et quel était son contenu ? : “Je ne m’en souviens plus”. Embêtant. À la question de savoir s’il y avait un formateur, elle répond sans sourciller : “je ne sais pas”. Cet autre élu qui a bien signé une inscription à la formation explique qu’il ne se “souvient plus du sujet qui était abordé” mais ajoute, sans franchement y croire, “qu’un des thèmes principaux était le logement”. Surréaliste. Un véritable concours de petits mensonges. Mais il y a un autre aspect qui concoure à la cacophonie : le site internet lui-même.

Site web

Laurent Geoffrey explique qu’il s’agit d’une retouche cosmétique du site existant. Nous avons interrogé le responsable de la société Kolle Bolle, l’agence graphique qui a réalisé le site internet du PS au Grand Lyon mais également à la Région Rhône-Alpes. C’est d’ailleurs Laurent Geoffrey qui a joué les intermédiaires pour que le groupe PS à la Région choisisse l’agence Kolle Bolle pour son site web. Le responsable de cette agence explique qu’il travaille actuellement non pas à une simple évolution du site actuel mais plutôt à un nouveau site internet pour le groupe PS dont la livraison serait “imminente”. Embarrassé, Laurent Geoffrey concédera que “c’est des choses dont on a effectivement parlé mais qu’on n’a absolument pas décidé de rendre publique. On ne sait pas encore exactement dans quelles conditions ça va se faire et si ça va se faire. Il n’y a vraiment pas lieu de communiquer là-dessus”. En effet, ce serait sans doute risquer d’attirer des curieux qui posent trop de questions. Mais depuis que Lyon Capitale a mis son nez dans cette affaire, on nous a promis que la formation serait décalée et que les élus allaient en bénéficier. Quelle chance ! Pour les élus ou pour Initiatis ?
_________________________________

Gérard Collomb est le premier des élus à user de son droit à la formation

La formation des élus est un droit encadré par la loi. Les collectivités locales prennent en charge le coût de la formation mais également les frais y afférents : déplacements et séjours par exemple. Pour l’année 2009, le coût de la formation pour le budget du Grand Lyon s’élève à environ 170 000 euros. L’élu qui arrive en tête de ce budget formation n’est autre que le président du Grand Lyon. Gérard Collomb a bénéficié de cours de coaching et a eu une formation “perspectives et enjeux” sans plus de détails pour un montant total de 12 180 euros. À l’UMP, Henry Chabert a pris des cours de chinois pour 1619 euros et Denis Broliquier a été formé à la prise de parole et à internet (sans plus de détails) pour un montant de 3630 euros. De nombreux élus PS on eu une formation intitulée ‘’Rencontre Automne” pour un montant global d’environ 15 000 euros. D’après la délibération concernant la formation des élus du Grand Lyon, les formations doivent être conformes “à la gestion des politiques locales”, elles doivent être en lien “avec les compétences de la Communauté Urbaine” et favoriser “l’efficacité personnelle telle que prise de parole en public, négociation, gestion des conflits, expression face aux médias, langues étrangères...” Espérons seulement que “Rencontre Automne” n’était pas une initiation à la cueillette des champignons !

Article paru dans le mensuel Lyon Capitale, octobre 2010.

à lire également
David Kimelfeld, lors de son élection à la présidence de la métropole – Grand Lyon, juillet 2017 © Tim Douet
Courtisé à gauche, coincé au quotidien dans la tenaille des Collomb, David Kimelfeld a décidé de se donner du temps et de garder toutes les options ouvertes tant que le ministre de l’Intérieur n’est pas de retour physiquement à Lyon. Cet entre-deux constitue sa seule chance d’exister dans un paysage politique sur lequel il n’a pas trouvé de prise.
10 commentaires
  1. RUOURS - 30 novembre 2010

    Typique de ce qui se passe à l'intérieur du Grand Lyon au niveau des finances publiques depuis que les socialistes sont à la manoeuvre. Tout un réseau passe outre les règles comptables, participent à des prestations qui ne devraient pas se produire dans le cadre public, sans qu'il y est eu engagement et procédures légales, ensuite régularisent ' à qui mieux-mieux' on s'éclate entre copains publics:privés et ensuite les exécutants comptables intègres se font harceler car pour régulariser ce type de dossier il faut dissimuler la réalité et on va faire un bon de commande à postériori sur un marché qui n'a absolument rien à voir avec ce qui s'est passé et en accord avec le titulaire du marché, lors des organisations des grands salons, évènements vous retrouvez ce réseau qui touche toutes les directions au Grand Lyon. Et la CGT/CGC se gargarisent de ces situations.

  2. Collombitude - 30 novembre 2010

    Une formation fait cruellement défaut à César Gégé,c'est l'écologie. Là il faudra prévoir de lui affecter la totalité du budget, il lui faudra les meilleurs prof,et malgré cela, ne pouvant démontrer que sa formation a été efficace, il lui faudra redoubler!

  3. Yvan, de Lyon - 30 novembre 2010

    Encore une affaire, qui se déroule au Grand Lyon avec un mélange opaque, argent public / politique !Les élu(e)s qui ont des principes et des valeurs, devraient s'allier, pour saisir le parquet.Ne pas se démarquer de ces pratiques opaques, voir ne rien faire, pour identifier les responsables et faire cesser leurs pratiques, constitue pour moi de la complicité.C'est avec ce genre de dossier, que l'on voit l'indépendance de la presse locale.Continuez comme cela, Lyoncap !

  4. jerome manin - 30 novembre 2010

    Les méchantes langues et les observateurs pourraient dirent que le Grand Lyon est gérer comme le PS.

  5. jerome manin - 30 novembre 2010

    @Lyon Cap. Votre dossier sur les conflits d'intérêts est loin d'être bouclé.

  6. Battling - 30 novembre 2010

    Je crains que vous n'en soyez encore à Lyon Cap qu'au tout début de l'effritement de l'iceberg... Encore en surface, mais creusez, prenez de la peine, des mines de dossiers où l'intérêt général est curieusement absent vous trouverez.

  7. formation-des-elus - 1 décembre 2010

    Agréé pour la formation des élus locaux le Greta Deux-Sèvres (service public de formation) est habilité par le Ministère de l'Intérieur à développer des activités de formation auprès des élus de l'ensemble des collectivités du territoire national.

  8. jerome manin - 1 décembre 2010

    @formation-des-elus. Personne ne doute qu'il existe des formations sérieuses et pertinentes pour les élus, simplement la main mise des organisations liées au PS dans la région lyonnaise confisque une grande partie des processus démocratiques, la formation des élus n'y a pas échappé.

  9. franois - 1 décembre 2010

    Franchement, quand on voit les formations qu'ils reçoivent, elles servent plus l'intérêt des élus que l'intérêt général ! Mais bon, comme c'est la collectivité qui paye (nos impôts quoi) pourquoi s'en priveraient-ils ? A quand des formations sur la bonne gestion d'une collectivité territoriale, sur la bonne gestion de l'argent public ?

  10. Collombitude - 1 décembre 2010

    Pourquoi les Décinois ont si peu de chances? Ils ont non seulement Crédoz, le beni oui oui de Collomb mais aussi le beau parleur Sturla, en plus tenez vous bien ils ont F.Boudaoud.Comment autant de catastrophes peuvent s'abattre sur une seule ville?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut