photo

Gérard Collomb : "Je suis l'histoire du socialisme à Lyon"

Candidat dans la 1ere circonscription, Thierry Braillard a reçu la visite d'un huissier la semaine dernière, l'avertissant de l'utilisation abusive de slogans et de logos réservés au candidat officiel du PS, Philippe Meirieu. L'adjoint aux sports de la ville de Lyon y voit une tentative "d'intimidation". Gérard Collomb lui a réitéré son soutien ce mardi matin, municipalisant le débat.

Réunie dans son QG de campagne ce mardi, une douzaine d'élus est venue afficher son soutien à Thierry Braillard, candidat radical de gauche dans la 1re circonscription du Rhône. Le dissident se présente, en effet, face à Philippe Meirieu, candidat investi par le PS suite à l'accord EE-LV/PS.

Collomb ne se sent pas menacé

Pour Gérard Collomb, l’opposition est plutôt à chercher du côté de Philippe Meirieu et de sa suppléante, "qui se sont posés en opposition avec notre politique municipale sur de nombreux dossiers". Le maire de Lyon n'aurait-il pas tendance à confondre enjeux nationaux et locaux dans cette querelle ? "Les Lyonnais ont le choix : celui de la cohérence et du modèle lyonnais et celui de l'opposition à la vison municipale". Le sénateur-maire affiche sa sérénité face aux craintes de sanction du PS : "On ne va quand même pas exclure tous ceux autour de la table. Le PS à Lyon serait disséminé. Quand Thierry Braillard aura gagné, tout le monde viendra lui dire merci." Et personnellement, Gérard Collomb redoute-t-il les foudres de la rue de Solférino ? "Pour les Lyonnais et tous ceux qui ont entendu parler de la ville, je suis l'histoire du socialisme à Lyon. Mon exclusion ferait plus de tort à ceux qui excluront qu'à celui qui sera exclu."

L'huissier ? "Il s'agit d'intimidation", selon Braillard

Si les soutiens socialistes lyonnais se sentent à l'abri de sanctions disciplinaires, la situation des élus écologistes pro-Braillard semble plus délicate, Françoise Rivoire et Alain Giordano ayant été suspendus de leur mouvement la semaine dernière (lire ici). Quant à Thierry Braillard, ce sont des ennuis judiciaires qui planent sur lui. L'adjoint aux sports a en effet reçu la visite d'un huissier en fin de semaine dernière. "Il ne s'est rien passé vendredi", répond le candidat. "L'huissier ne m'a rien signifié, ne m'a laissé aucun acte. Ça n'a pas de valeur. Par contre, le document en question était sur internet 15 minutes après. Ce qui montre les méthodes de mon concurrent. Il s'agit d'intimidation." Le radical dit ne pas craindre de poursuites judiciaires, toute sa communication ayant été vérifiée par un avocat.

La discorde a toutefois franchi un nouveau pallier en fin de semaine dernière. Et la réplique ne s'est pas fait attendre dans le camp de Thierry Braillard. Mais cette dissension ne risque-t-elle pas d'affaiblir la gauche ? Et si Meirieu gagne, que fera Braillard ? "Il n'y aura aucune ambiguïté dans mon comportement. Mon seul adversaire est Havard. Il y a une différence entre un concurrent et un adversaire. Celui qui restera à gauche après le premier tour aura ma voix", conclut-il.

à lire également
5 commentaires
  1. christian - 29 mai 2012

    Ce comportement franchement malhonnête et en tout cas déloyal d'un tel Braillard va précipiter les électeurs dans d'autres bras que ceux qui se savent faire que des effets de manches Bravo Mr COLOMB, le problème c'est que vous insultez vos électeurs ... et figurez vous que tout le monde n'est pas atteint d’Alzheimer

  2. Les Gones - 29 mai 2012

    P A T H E T H I Q U E . . . et pas d'éthique.> Quartier (de luxe) Grolée à l'abandon !> Hôtel Dieu voué au... 5 étoiles uniquement !> Carré de Soie qui 'rayonne' de moins en moins !> OL Land qui va sombrer sous 35 recours juridiques !Le Parti du $tade et son porte parole vont bientôt sombrer dans le ridicule le plus complet !

  3. Le Canut de Lyon - 30 mai 2012

    'je suis l'histoire du socialisme à Lyon'. Ben tiens donc... Et bientôt, 'Je suis l'histoire de Lyon', non ?Là, il commence à devenir un peu inquiétant, non, Collomb ? Peut-on réellement laisser les rennes de la 2nde ville de France à un quelqu'un qui tient ces propos ? Où est le pragmatisme lyonnais ?Au fait, l'accord EELV-PS a été voté par le Conseil National, c'est à dire démocratiquement par les représentants des militants, faut-il le rappeler ?

  4. julian - 30 mai 2012

    C'est bien que sous ce soleil les salariés ump trouvent de la fraicheur à cracher leur haine dans les commentaires de Lyon Cap

  5. PERHAPS - 31 mai 2012

    Julian, vous donnez un spectacle tellement lamentable de la vie politique locale C'est complètement irresponsable et ça démontre à quel point des gens comme braillard en ont rien à foutre du contenu de la mission démocratique qu'ils ambitionnent

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut