Farida Boudaoud
©Tim Douet

Farida Boudaoud, pourquoi elle se présente contre le PS

L’Autre Campagne – Farida Boudaoud, vice-présidente socialiste du conseil régional, ne fera pas campagne auprès de Jérôme Sturla, le maire socialiste sortant de Décines. Elle est présente sur une liste de “rassemblement de la gauche” menée par le communiste Michel Buronfosse, actuel adjoint à l’environnement.

Farida Boudaoud n'a pas trouvé sa place auprès de Jérôme Sturla, maire socialiste sortant de Décines lors de la composition des listes. "Il m'a parlé du cumul des mandats, alors qu'il est lui-même maire et conseiller général..., a-t-elle expliqué. Je suis une élue, une femme qui fait de l'ombre à certains politiques. Je peux représenter un danger", estime-t-elle.

Elle avance que le candidat socialiste n'a pas fait le "bon choix stratégique : il était nécessaire de réunir notre famille politique", avance l'élue, qui soutient depuis le début le projet de construction du Grand Stade sur la commune.

Pour autant, la vice-présidente du conseil régional chargée de la culture a décidé de ne pas démissionner du Parti socialiste. "J'attends sereinement et avec confiance", nous confie-t-elle hors caméra. Selon elle, exclusion ou démission, "c'est un peu la même chose". Farida Boudaoud a reçu une première lettre du PS le 24 décembre dernier, faisant état de sa situation et de sa dissidence à Décines. "J'ai renvoyé une lettre le 6 janvier, en précisant que je n'étais pas tête de liste comme la lettre semblait l'évoquer", ajoute-t-elle.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut