Europe-Ecologie se mouille pour la Saône

Un happening était organisé mercredi après-midi par les candidats de la liste Europe Ecologie de Rhône-Alpes sur la passerelle du palais de justice de Lyon. En présence d'Alain Chabrolle, tête de liste dans l'Ain et de Véronique Moreira, son alter ego dans le Rhône, les candidats ont tenté d'alerter le public sur la pollution de l'eau.

C'est dans un froid glacial que les candidats ont manifesté. Le numéro deux de la liste, Etienne Tête s'était joint à eux en l'absence du leader Philippe Meirieu. Équipés de combinaisons blanches, ils ont jeté des seaux par dessus la passerelle afin de puiser l'eau de la Saône, au grand étonnement des passants. Dans un deuxième temps, ils se sont rendus auprès d'une “scientifique“, intermittente du spectacle, pour en faire analyser le contenu. Tantôt rouges, jaunes ou bleus, les tubes à essais se sont colorés pour illustrer la nocivité de l'eau de la rivière.

Le but de la mise en scène : sensibiliser les électeurs à la pollution de l'eau dans la région et à l'augmentation des maladies dues à sa consommation. “C'est une pollution invisible. 10 à 15 % des ressources en eau de la région ne peuvent plus être potables“, explique Alain Chabrolle, par ailleurs porte-parole de la Fédération Rhône-Alpes de protection de la nature (FRAPNA). Il s'agissait également de démontrer le rôle de la Région dans la gestion des ressources.

Jean-Paul Gourdant, en 14ème position sur la liste du Rhône, a expliqué le but de cette initiative : “C'est une manifestation symbolique, l'idée étant de s'adresser à un public autre que celui des réunions publiques ou des conférences dans les universités“. Une action qui s'inscrit dans le cadre d'une semaine de campagne autour de la santé et de l'environnement à un mois et demi des élections régionales.

Europe-Ecologie dénonce notamment une forte hausse des cancers dans la région (+ 70 % en 20 ans) ainsi qu'une multiplication des facteurs de risque comme le stress au travail ou les risques industriels. Les élus n'ont pas manqué cet après-midi de présenter leurs propositions : la création d'un plan régional Santé-Environnement-Travail, le développement des Réseaux de Santé de proximité et la création de Maisons de Santé.

La semaine prochaine, la campagne des Verts tournera autour des transports et du logement et une réunion publique est prévue le 4 février autour des mêmes thèmes.

Le happening en vidéo

à lire également
Laurent Wauquiez 10.16 région 2
Dans l'hypothèse où l’élection présidentielle aurait lieu ce dimanche, Laurent Wauquiez n'obtiendrait que 8 % des voix selon un sondage Ifop-Fiducial pour Paris Match, Sud Radio et CNews. Emmanuel Macron, lui, est le président le plus populaire après un an de mandat depuis Jacques Chirac en 2003. C'est une petite claque pour Laurent Wauquiez. Le président […]

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut