Entre Collomb et Perben, qui est le plus écolo ?

Inventaire.

PS/UMP, même combat : les problématiques environnementales. Face à l'urgence écologique, le maire sortant privilégie "une ville en harmonie avec la nature", seule alternative pour construire une ville "vivable" et "durable".Tandis que son challenger rêve de "faire de Lyon un modèle écologique en Europe".
Qu'on le veuille ou non, le débat porte essentiellement sur la voiture, plus gros pollueur toutes catégories confondues. Si l'on devait résumer : Gérard Collomb croit aux zones 30 d'hyper-centre et au vélos, Dominique Perben, quant à lui, considère un maillage de l'agglomération par un réseau de métro et la réalisation d'infrastructures routières pour diluer les embouteillages.

Au final, le projet de Collomb, techniquement plus précis, semble plus convainquant sur la pollution automobile. Mais Perben marque des points en voulant relancer le métro. Signe que le Grenelle de l'Environnement est passé par là, les deux projets sont nettement plus ambitieux que ceux en compétition il y a sept ans. Mais devant l'enjeu du réchauffement climatique, tous deux ont encore de grosses insuffisances.

TCL : victoire de Perben
Du métro pour Perben, des bus et des tramways pour Collomb. Il n'y a pas photo, en terme d'investissements dans les TCL, Perben est plus ambitieux. "Qui va payer ?" répond déjà Collomb.

Perben
Lancement d'un grand plan métro : prolongement de la ligne D jusqu'au quartier de l'Industrie (Vaise), extension de la ligne B jusqu'à la gare de Saint-Clair (Nord) et jusqu'aux hôpitaux de Lyon-Sud, desserte du Confluent par la ligne A. Le tout grâce à un inédit partenariat "public-privé".
Lancement du RER lyonnais

Collomb
Développement des lignes de tramway ou de trolleybus nouvelle génération : réalisation du T4 de la Part-Dieu vers Charpennes et La Feyssine, prolongement du T2 de Grange-Blanche à Eurexpo, construction d'une ligne forte de bus A7 (nord-sud) entre La Doua et Gerland via Gratte-Ciel et Villeurbanne
Lancement du RER lyonnais
Doublement des couloirs réservés aux bus

La voiture en ville : avantage Collomb
Deux projets ambitieux s'affrontent, aux logiques radicalement différentes. Collomb entend réduire la vitesse et la place des voitures en ville, quand Perben entend s'attaquer aux bouchons et aux problèmes de stationnement, "facteur de pollution". Ecologiquement parlant, la ligne Collomb est plus convainquante. Electoralement, ça reste à voir.
Perben
Mise en place d'un service de location de voitures électriques à la carte, sur le modèle de Vélo'v, 24h/24, 7j/7
Réalisation du TOP (tronçon périphérique ouest), ainsi que le COL, l'A45 et l'A89.
Une heure de parking supplémentaire pour les véhicules les moins polluants

Collomb
Réalisation du TOP. Sans s'y opposer, il met des réserves par contre sur l'A45, l'A89 et le COL.
Mise en service de plus de 5 000 voitures électriques (ou avec une consommation en énergie fossile réduite de moitié) dans l'agglomération
Multiplication des zones 30 en Presqu'île, et dans d'autres quartiers
Limitation de la circulation des camions en milieu urbain

Vélos, piétons : victoire de Collomb

Perben
Enfouissement partiel de la circulation automobile sur l'axe nord-sud devant l'Hôtel-Dieu

Collomb
Développement d'un plan vélo, comprenant 180 km de voies cyclables, le double-sens cyclable et l'aménagement d'un funiculaire vélos-piétons rue Terme, jusqu'à la Croix-Rousse
Piétonisation sur l'axe Terreaux-Bellecour
Aménagement d'un grand axe piéton dans le 5e arrondissement

Energies : match nul
Deux projets ambitieux, mais on tombe dans le débat d'experts.

Perben
Réalisation d'un plan thermographique de Lyon
Isolation de tous les bâtiments municipaux et des logements sociaux dépendants de la ville et du Grand Lyon
Développement de l'énergie solaire par la recherche de tous les lieux susceptibles d'accueillir des panneaux solaires thermiques ou photovoltaïques
Objectif : réduire de 10 % la consommation globale d'énergie et utiliser 10 % d'énergie renouvelable

Collomb
Développement du plus important programme de panneaux solaires en Europe à travers un plan d'efficacité énergétique sur les bâtiments publics et privés (notamment centres commerciaux)
Elaboration d'un grand schéma d'orientation énergétique
Objectif : augmenter de 1 % par an la part des énergies renouvelables dans la consommation d'énergie totale et réduire les besoins en énergie fossile de 20 % sur 10 ans

Espaces verts : match nul
Deux projets ambitieux, difficile à départager. Celui de Collomb frappe sans doute plus facilement l'imaginaire, en misant sur les berges de Saône, quand Perben veut reconquérir le Port Edouard Herriot.

Perben
Doublement de la surface des espaces verts avec la création d'un " jardin sans fin " sorte de cheminement sur un cercle comprenant à l'Est la rue Garibaldi, au Nord la traversée " Hôtel de Ville " (place Louis Pradel, rue Puits Gaillot, rue d'Algérie), à l'Ouest les quais de Saône et, au Sud, une restructuration du port Edouard Herriot et de Gerland, création de deux parcs Sergent Blandan et Edouard Herriot

Collomb
Réalisation d'une coulée verte sur les "rives de Saône " (berges, quais et chemins de promenade des espaces collinaires surplombant la Saône) par un système d'estacades sur les bords de fleuve, par l'aménagement d'échapées à partir d'espaces ou de places réhabilités
Création d'un parcours vert de 2,8 km (soit 3,5 ha) le long de la rue Garibaldi

Habitat écolo :match nul
Les deux veulent des quartiers écolos. Mais combien ?

Perben
Grand plan pour améliorer le tri des déchets
Lancement de quartiers écologiques, prenant en compte, dès leur conception, les problématiques énergies-déchets-eau-déplacements en allant au-delà des normes HQE (haute qualité environnementale)

Collomb
Doublement de la part des déchets recyclés
Lancement de quartiers à 0 énergie fossile et développant une empreinte écologique minimale

Couloir de la chimie : match nul
Les ambitions affichées par Perben sont plus fortes, mais le projet de Collomb semble plus abouti.

Perben
Transformation et modernisation du couloir de la chimie en lançant une concertation avec l'Etat, les industriels, les communes et les habitants

Collomb
Développement de " cleantechs " (entreprises éco-technologiques), pour accompagner la mutation de la vallée de la chimie

Eau : victoire de Perben, faute de concurrence
Lutte contre les fuites (17,4 milliards de litres par an selon une enquête récente de Lyon Capitale) et réutilisation de l'eau de pluie

Bio : victoire de Collomb, faute de concurrence

Aides au développement des filières biologiques

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut