Benjamin Biolay

Des soutiens ou des remerciements pour Collomb ?

Benjamin Biolay © DR

Le comité de soutien à Gérard Collomb s'étoffe. Ce vendredi, 150 acteurs de la société civile ont rejoint le mouvement lancé mardi par Vincent Carry. De nouveaux noms prestigieux (Biolay, Schmitt, Aghion, Marcon) côtoient des ralliés plus surprenants (Christian Philip, Bruno Rousset, Jean-Claude Lavorel).

La première mouture d'adhérents au comité de soutiens de Gérard Collomb pouvait être lue comme une belle opération de communication et comme la limite de l'exercice. La présence d'Alexis Jenni, prix Goncourt 2011, témoigne d'une dynamique. Celle du président d'Acteurs de la Ville, Vincent Carry interpellait : une partie de ses activités, certes minoritaires, se fait en lien avec la Ville de Lyon. La présence de Christian Têtedoie pouvait aussi poser des questions : le restaurateur s'est installé à l'Antiquaille un quartier réhabilité par Gérard Collomb. Michel Havard a dénoncé mardi des pressions faites sur des associatifs et des personnalités de la société civile pour intégrer le comité de soutien. Une élue centriste nous confiait jeudi "je suis choqué par ce groupe et le flou qu'il y a autour de ces membres qui confine au conflit d'intérêts. Un soutien n'a aucune valeur si la personne n'est rien sans la Ville. Prendre des industriels qui ne dépendent pas de la commande public c'est une belle prise. Guy Darmet, Serge Dorny ou Vincent Carry dans le comité de soutien, c'est carrément choquant".

Sirha 2013 © tim douet_0446 ()

Albert constantin

Mélange des genres ?

La seconde livraison de soutiens ne fait qu'accentuer l'impression de mélange des genres. Le gratin people, économique, culturel et sportif lyonnais est représenté et pour certains sans scrupules. Gérard Collomb revendique ainsi le soutien d'architectes qui travaillent en lien avec la Ville ou le Grand Lyon : Jean-Yves Arrivetz (rénovation du bureau du maire), Albert Constantin (Hôtel-Dieu), Bertrand Delagarde (ZAC du Bon Lait), Bruno Dumetier (Rives de Saône, esplanade Palais de Justice), Dominique Gautier (requalification de l'autopont Mermoz). Le patron du BTP Pierre-Eugène Pitance est aussi de l'aventure. Le mélange des genres est aussi frappant dans le monde culturel. Des gérants d'établissements satellites de la Ville sont parmi les signataires : Thierry Teodori (Halle Tony Garnier), Guy Darmet (ancien directeur de la Maison de la Danse), Dominique Hervieu (actuelle directrice de la Maison de la Danse), Cyrille Bonin (gérant du Transbordeur). Tous les présidents des grands clubs de football lyonnais (FC Lyon, AS Duchère et AS Montchat) sont aussi de cette seconde livraison de soutiens. Régis Marcon, restaurateur triplement étoilé en Haute-Loire mais aussi artisan du dossier Lyon Cité de la Gastronomie, intègre Acteurs pour la Ville.

Le chef Régis Marcon, qui présentera le projet lyonnais au jury

© Tim Douet

Des renforts de poids

À côté de ses soutiens qui ne manqueront pas de cristalliser les attaques de l'opposition, Gérard Collomb montre aussi son savoir-faire dans l'exercice du comité de soutien en rassemblant Des grands noms de la culture (Benjamin Biolay, Éric-Emmanuel Schmitt, Diane Kurys), du patronat (Guillaume Decitre, Jean-Claude Lavorel, Bruno Rousset), des présidents d'université (Lionel Collet, ex Lyon 2 ; Jacques Comby, Lyon 3). Parmi les grandes prises politiques, les noms de Christian Philip (ancien député RPR et premier adjoint de Raymond Barre) ou d'André Soulier (avocat et ancien adjoint et député européen de droite). "Les patrons comme les associatifs ne volent jamais au secours de la défaite. S'ils sont avec nous aujourd'hui, c'est parce qu'ils sentent que l'élection est pliée", se réjouit un socialiste.

à lire également
5 commentaires
  1. grandlyonnaise - 22 novembre 2013

    Tant de remerciements et d'égards, c'est donc que le généreux donateur n'a pas compté pour satisfaire ses potes bobo par la générosité des contribuables bien sûr ....pas sûr que sa femme de ménage fasse partie de ceux là !c'est beau le socialisme, c'est même bucolique Mais se sent il menacé pour mobiliser à ce point ??? c'est bon signe tout ça !

  2. rémi - 22 novembre 2013

    Une grande partie de ses soutiens ne vote pas à Lyon....seul Aulas n'a pas la reconnaissance du ventre visiblement..

  3. Oulautre - 23 novembre 2013

    Gégé a bien raison, qu'elle Basse, très basse cour !...de voir ces architectes sur le déclin, ces écrivains... Si bien servis, si révérents , si serviles...faut dire qu'ils en ont bien profités...alors on joue les prolongations. puisque personne n'y trouve rien à redire.. Après tout, .tant qu'on gagne,on joue ! Au secours la Gauche revient ! Oulautre

  4. populiste - 23 novembre 2013

    Une belle bande de bobos à boycotter dans le futur avec le maire actuel ou un autre. Des commerçants n'ont pas à faire connaitre leur sensibilité politique, c'est une règle éthique.Biolay c'est qui au fait?

  5. willycat - 24 novembre 2013

    Raymond Barre est vivant ? http://www.horreursmusicales.fr/

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut