Premier conseil municipal d’Eric Piolle (EELV), après son élection à la mairie de Grenoble, le 4 avril 2014 © Jean-Pierre Clatot / AFP
Premier conseil municipal d’Eric Piolle (EELV), après son élection à la mairie de Grenoble, le 4 avril 2014 © Jean-Pierre Clatot / AFP
Article payant

Démocratie participative : les villes laboratoires d’Auvergne-Rhône-Alpes

Grenoble, Clermont-Ferrand, Villeurbanne, mais aussi Grigny, Mornant, Saillans… Depuis 2014, de nombreuses communes, dans des proportions différentes, se lancent dans des expérimentations sur la démocratie participative : budget, votation citoyenne, commissions ouvertes aux habitants. Avec le mouvement des Gilets jaunes, le phénomène devrait s’accélérer en 2020.

Si, au niveau national, la démocratie participative peine à s’inviter, de nombreuses communes mènent depuis une dizaine d’années des expérimentations. Les citoyens, à défaut d’être associés, sont plus fréquemment consultés. La plupart des grandes villes de la métropole de Lyon ont utilisé cet outil pour trancher l’épineuse question des rythmes scolaires. En janvier, la consultation citoyenne de Villeurbanne s’est achevée, entérinant le maintien de la semaine de quatre jours et demi. Cette commune s’essaie aussi depuis le mois de décembre à une consultation sur la place du cannabis dans la société et son éventuelle légalisation. Là, pas de vote, mais des réunions avec les habitants qui déboucheront sur un livre blanc destiné au gouvernement et aux parlementaires.

Il vous reste 75 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut