Alexis Corbière
@afp

Corbière (Parti de Gauche) : Hollande est “irresponsable”

Ce jeudi matin, Alexis Corbière, le secrétaire national du Parti de gauche, était au micro de Sud Radio. L’occasion pour lui de revenir sur la rentrée du Gouvernement avec son lot d’annonces fiscales et sur la “prise de recul” estivale de Jean-Luc Mélenchon.

Ecoutez et téléchargez l'interview sur le site de Sud Radio

Ce jeudi, s’ouvrent les université d’été du Parti de gauche près de Grenoble, sur fond de rentrée gouvernementale et alors que le chef de l'Etat vient de faire un flot d'annonces dans le journal Le Monde. Le président de la République veut accélérer les réformes pour doper la croissance. De la "propagande gouvernementale", affirme Alexis Corbière, qui raille une "interview fleuve" de François Hollande. "On a rarement vu quelqu’un utiliser autant de mots pour dire si peu de chose", tacle-t-il, reprenant une citation que Clemenceau avait utilisée (c’est ironique) pour parler de Jean Jaurès.

Augmentation du Smic

Mais, sur le fond des annonces, François Hollande ne va-t-il pas dans le sens des positions du Parti de gauche en annonçant des baisses d’impôt pour les ménages les plus modestes ? "Personne ne sait combien de personnes vont être concernées par cette mesure. Pour ce qui est de la fusion du RSA Activité et de la prime pour l’emploi, on ne sait toujours pas quel est le budget qui va être alloué", répond Alexis Corbière.

Sa préconisation : favoriser la consommation populaire en augmentant les rémunérations. "Pourquoi faire des usines à gaz que personne ne comprend, alors qu’il serait si simple d’augmenter le Smic ?" interroge le cadre du Parti de gauche, qui affirme ne pas être l'ennemi de l'entreprise. "Derrière le mot entreprise, je ne mets pas ensemble le petit entrepreneur qui crée des emplois et les grandes entreprises qui dirigent le Medef. Parce que le Medef, ce n’est pas les patrons. C’est les grands patrons", pointe Alexis Corbière, qui reproche les importants dividendes reversés aux actionnaires en cette période de crise, "sans réinvestissement dans l’outil de production – une forme de capitalisme passif qui nous plombe".

Inéquité fiscale

Alors, où prendre l’argent pour augmenter le Smic ? "C’est un problème de répartition des richesses qui nécessite de passer par une révolution fiscale. Nous proposons de pousser à 14 le nombre de tranches d’impôt, et faire en sorte que ceux qui ont la chance d’être parmi les plus fortunés participent davantage à la solidarité nationale", suggère Alexis Corbière.

Ces dernières années, l'iniquité fiscale s'est aggravée, à en croire le secrétaire du Parti de gauche, qui cite un exemple : "La part supérieure des impôts, la 8e tranche, à l’heure actuelle, est moins importante que sous M. Raffarin. Ce gouvernement qui se prétend de gauche fait payer moins d’impôts aux plus fortunés qu’un gouvernement de droite."

Valls “fait le bonheur” des patrons

Comment Alexis Corbière perçoit-il la présence de Manuel Valls à l'université d'été du Medef, avant même de se rendre à celle du PS ? Faut-il y voir un PS "vendu au patronat" ? "Je n’utilise pas ce vocabulaire. Mais je suis choqué par cette participation au Medef puisqu’il y va pour leur donner raison", tranche Alexis Corbière. De là à voir le Premier ministre comme le meilleur ami des patrons ? "En tout cas, il fait leur bonheur beaucoup plus que celui des salariés. Mais la politique de Valls n’est pas une politique de gauche."

Revenant sur la prise de recul de Jean-Luc Mélenchon, Alexis Corbière affirme que le charismatique leader est "en pleine forme" : "Il ne se retire pas du combat politique. Il veut occuper moins de place médiatiquement au sein du Parti de gauche pour laisser émerger d’autres visages", détaille-t-il.

Des élections “insurrectionnelles”

Et le Parti de gauche aura peut-être besoin de Jean-Luc Mélenchon pour réaffirmer sa ligne. "Le Front de gauche a été un échec au cours des derniers rendez-vous électoraux. Nous pensons qu’il faut tenir une ligne indépendante du Parti socialiste. Nous reprochons à certains de nos partenaires du Front de gauche et notamment le Parti communiste d’avoir été avec les socialistes. On ne peut pas", explique Alexis Corbière, qui s'étrangle de voir Pierre Laurent, le numéro un du PC, se rendre à l'université d'été du PS à la Rochelle.

"Les élections qui approchent seront des élections à caractère insurrectionnel. La prochaine présidentielle va être une explosion. Il y a véritablement une colère qui monte dans ce pays. Il faut instaurer une VIe République avec des droits nouveaux comme la révocation d’un élu à mi-mandat, un vote obligatoire, dès 16 ans, en tenant compte du vote blanc", s'emporte le cadre, qui sent que son parti peut incarner une attente des Français à un moment où il juge François Hollande "irresponsable".

à lire également
Gérard Collomb
Fidèle de la première heure d'Emmanuel Macron, Gérard Collomb n'a pas hésité à renvoyer la balle à l'Élysée dans l'affaire Benalla. Une façon de se protéger avant les prochaines élections municipales ?
7 commentaires
  1. stivostine69 - 21 août 2014

    Je reprends les propositions de 2012 du Front de gauche : 'mise en place de la semaine des 4j et de 32h'.Mr Corbiere, vous etes IRRESPONSABLE aussi, vous faites des propositions populistes sans vision long terme pour vous faire élire et prendre de l'argent, comme bcp de personnes qui se prétendent de gauche mais qui ont le porte-feuille très a droite. Vous ne représentez RIEN Mr Corbière, sous votre nom vous feriez 3% aux élections, vous avez tj voté pour les personnes en place.

  2. msf - 22 août 2014

    Bizarre, je ne retrouve PAS la 'mise en place de la semaine des 4j et de 32h' dans les propositions du Front de Gauche 2012.

  3. stivostine69 - 24 août 2014

    http://www.sondages-election.com/programmes/programme-parti-gauche.htmRubrique Economie, 6 ou 7eme proposition.Le probleme c'est pas la proposition en elle meme, le probleme c'est d'une part l'idée malthienne que le travail se divise (idée plein de bon sentiment mais fausse), mais pire a mon sens, c'est que ce sont des gens qui captent 2 ou 3 emplois plein temps, qui souvent ne prennent pas le retraite avant 75ans, ces gens expliquent qu'il va falloir travailler moins pour que tous bossent.

  4. stivostine69 - 24 août 2014

    Donc je dis a ces gens comme Corbiere ou un autre 'cessez votre démagogie, et lacher un de vos mandats a un chômeur' (et le salaire qui va avec).

  5. stivostine69 - 24 août 2014

    Edit : malthusienne et pas malhienne

  6. msf - 25 août 2014

    C'est bien ce que je pensais cela ne fait pas parti du programme du parti de gauche, voici le programme officiel http://www.lepartidegauche.fr/system/documents/docs-pg-humain_dabord.pdfChapitre 1 : il est clairement dit : 35 heures et pas 32.

  7. msf - 25 août 2014

    http://www.sondages-election.com est un site qui n'a rien a voir avec le parti de gauche.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut