collomb
© tim douet

Collomb tente un coup

collomb ()

© tim douet

Exclusif - La gauche a perdu les élections cantonales dans le département du Rhône. Mais Gérard Collomb espère encore conquérir la présidence du Conseil général. Un coup de poker assez improbable mené entre le 2e tour et l'élection du président du Département.

collomb ()

© tim douet

Le Conseil général du Rhône est-il réellement perdu pour la gauche en général et le Parti socialiste en particulier ? Le maire de Lyon n’en est pas si sûr. Depuis dimanche soir, Gérard Collomb veut tenter un dernier coup de poker qui virera au coup de génie s'il réussit. Il pense avoir une infime chance de faire basculer la majorité départementale et faire mentir l'équilibre politique sorti des urnes. "Après le deuxième tour, il y a un troisième tour !" C’était le credo fanfaron de Gérard Collomb dimanche soir dans les salons de la préfecture.

Le raisonnement du maire de Lyon est simple. Les élections cantonales n’ont rien changé aux rapports de force entre la droite et la gauche dans le Rhône. Il suffisait de deux sièges pour que le Département bascule et s’offre au PS. Les urnes ne les ont pas offerts à la gauche. Qu’à cela ne tienne ! Collomb a décidé d’aller les chercher en discussions politiciennes et en négociations de couloir.

Son plan pour évincer Michel Mercier du perchoir de l’assemblée départementale ? Rallier à sa cause les centristes du Parti Radical de Jean-Louis Borloo afin de recomposer une majorité arc-en-ciel, étirée du PC aux radicaux valoisiens du Centre tout en incluant le PS, Europe Ecologie-Les Verts et les Radicaux de gauche. Pas si simple à tenir. À la vue de l’arc-en-ciel justement, personne ne se berce franchement d’illusions. Ils sont en effet peu nombreux à croire à ce troisième tour invraisemblable sans toutefois enterrer l’initiative du maire de Lyon.

Discussions

Des écolos aux communistes, chacun "attend de voir le positionnement des radicaux. Si jamais ça se produit, il faudra discuter contrat de mandature et envisager les bases d’un contrat de gouvernance" avertit un responsable du parti écologiste. Mais dans ce contexte, nul ne sait où il va. La prudence est donc de mise. L’élection du président du Conseil général a lieu ce jeudi à 15h. Il faut donc faire vite. Des discussions et des négociations ont lieu. Elles sont sérieuses, soutenues. Le sort de ce coup risque de se jouer ce mardi à Paris autour de Jean-Louis Borloo.

L’ancien ministre répète qu’il souhaite quitter l’UMP et réfléchit à sa candidature à l’élection présidentielle. Collomb lui apporte l’occasion de s’émanciper du parti présidentiel par l’exemple : réclamer aux deux élus valoisiens du Département, Bernard Fialaire et Daniel Pomeret, de quitter la majorité de Michel Mercier, ministre de Nicolas Sarkozy, pour rejoindre une alliance avec la gauche.

Les centristes se réuniront autour de Borloo à Paris dans la journée de mardi. Les deux élus rhodaniens y participeront. "Si Borloo leur dit d’y aller et de faire ce coup, ils iront" espère une conseillère générale socialiste. Pourtant, Fialaire et Pomeret (que nous avons cherché à joindre, en vain) ont, semble-t-il, chacun accepté ce lundi des postes de vice-présidents lors d'une réunion avec Michel Mercier. L'initiative lancée par Collomb ne manque donc pas de contradictions. Mais le maire de Lyon n'agit pas seul. Les radicaux de gauche sont également de la partie. D’après nos informations, Jean-Michel Baylet, le président du PRG, a tenté de jouer les intermédiaires avec Jean-Louis Borloo dans la journée de lundi. Les écologistes ne sont pas en reste non plus.

Alternative sur le FN

C’est Gilles Buna, l'adjoint écolo à l'urbanisme de la ville de Lyon, conseiller général élu en 2008 qui est à la manœuvre pour mener les négociations. Du côté d'Europe Écologie-Les Verts, il semble y avoir une volonté de créer un clivage en raison de l’attitude de l’UMP vis-à-vis du Front National. C’est le socle commun sur lequel pourrait se retrouver cette majorité hétérodoxe déployée du centre à la gauche du Parti Socialiste. D’autant que Michel Mercier a joué ce jeu du "ni-ni" (ni FN, ni Front Républicain) de Jean-François Copé, ce qui provoque aujourd'hui des risques d'implosion de l’UMP. "Le problème avec Mercier, c’est qu’il est d’une clarté d’eau trouble. Comme d’hab’ quoi ! Il est au Modem alors qu’il est ministre de Sarkozy, il se réclame du centre mais se tait sur le Front National", ironise cet apparatchik du Parti Radical valoisien et proche de Jean-Louis Borloo, donnant ainsi l’occasion de sentir un peu l’humeur de l’ex-ministre de l’Écologie.

Gérard Collomb rêve de rejouer le même coup qu’il a joué à la droite en 2001 en prenant la présidence du Grand Lyon sans pour autant avoir la majorité. Il avait emporté la communauté urbaine grâce aux maires de petites communes regroupés alors dans le groupe de droite Synergie. En contrepartie, Collomb leur avait fait quelques promesses et ouvert son exécutif. Si le coup venait à réussir, il est certain que les écologistes auraient une contrepartie à réclamer. Et elle est de taille : l’abandon du projet du périphérique ouest mené conjointement par le Conseil Général et le Grand Lyon. À l’évidence, Collomb n’est pas prêt à une telle concession. Son coup de poker sonne comme un coup de dés tant il réclame le concours de la chance.

à lire également
Étienne Blanc, à l’hôtel de région, en mai 2018 © Tim Douet
À la fin de l'assemblée générale des maires de l'Ain, le n°2 de Laurent Wauquiez à la région a annoncé se consacrer plus activement à la préparation  des municipales de 2020 d'ici quelques mois.
28 commentaires
  1. Runaway - 29 mars 2011

    Analyse très intéressante. Les radicaux valoisiens, et notamment les 'supporters' de Jean-Louis Borloo sont aujourd'hui face à leurs responsabilités, morales et politiques.Vont-ils soutenir le numéro 4 du gouvernement de Nicolas Sarkozy ? Vont-ils s'associer à l'UMP, un parti qui a refuser de constuire un front républicain face au FN et qui est en partie responsable de sa montée ?Les électeurs rhodaniens ne comprendraient pas que les représentants de Jean-Louis BORLOO dans le Rhône s'associe à des partis que leur 'mentor' s'apprête à quitter.Un alliance des progressistes et des démocrates sociaux dans le Rhône semble se dessiner. Enfin un peu d'oxigène démocratique dans un département tenu depuis 20 ans par le même homme, qui s'est endormi aux manettes et a entrainé dans sa léthargie une institution qui n'est plus aux côtés des citoyens qu'elle devrait servir.Oui, le positionnement des radicaux sera décisif, non seulement pour le Rhône, mais également pour les prochains scrutins nationaux où ils seront amenés à se présenter.A titre personnel, j'ai plutôt confiance. L'initiative de Gérard Collomb parait constructive et porteuse d'un nouvel élan pour le département !

  2. Runaway - 29 mars 2011

    Le débat sur le 'ni-ni' (ni Front national, ni front républicain) a provoqué des dégâts considérables dans la majorité et aujourd'hui, les centristes semblent vouloir s'émanciper de plus en plus.

  3. GNAFRON DE LYON - 29 mars 2011

    Ah, nom d'un rat, les gones... Quand le Grand Charles disait qu'ils allaient 'cuire leur petite soupe, dans leur petit coin, sur leur petit feu'.... Au nom de quel mandat confié par quels électeurs deux radicaux ( calme-toi, Edouard, arrête de faire des loopings dans ta tombe! ) iraient-ils s'allier avec le concurrent battu, et en plus sur l'injonction d'un politique qui n'est pas l'élu de leur assemblée? Si ce coup-là marchait, je vous le dis, les gones: la Marine pourra faire des économies d'affiches: l'Elysée lui est ouvert.

  4. anamaé - 29 mars 2011

    l'agglomération, les deux villes centre, la région, et maintenant le département ! Pourquoi tant de bagarres si ce n'est pour détenir le pouvoir absolu comme au temps des rois et seigneurs !!! en plus quand on connait les inimitiés de gauche comme les verts et le PS à Villeurbanne, ça laisse rêveur ! Pourquoi Collomb ne demanderait-il pas de voter à gauche aux millionnistes pendant qu'il y est ? c'est assez pathétique de voir toutes ces magouilles, ces intrigues, vengeances....c'est fou ce que ça motive pour aller voter ! pour une fois Ségolène Royal a eu le bon mot en disant que les seuls vainqueurs ont été les absentionnistes. Ils sont tellement nombreux qu'ils deviennent le premier parti de France, mais que nos politiques continuent à ne pas voir au-delà de leurs petits mandats personnels, ça fait beaucoup de bien à la démocratie ! GRAVE

  5. Runaway - 29 mars 2011

    @ gnafron : je ne crois pas qu'il s'agisse de tractations politiciennes, bien au contraire.L'UMP a enregistré un sévère revers dans le Rhône, les démocrates de progrès (socialistes, écologistes, divers-gauche, radicaux) arrivent très nettement en tête. Voir un ministre UMP conserver la tête du département serait, je vous l'accorde, un vrai déni de démocratie.

  6. Runaway - 29 mars 2011

    ' Jean-Louis Borloo pourrait bien annoncer dans les prochaines semaines qu'il quitte l'UMP avec sa formation, le Parti radical, pour lui rendre son autonomie. 'Il y a une volonté réitérée', confirme un proche de l'ex-ministre au Monde.fr. Son bras droit, Laurent Hénart, est plus catégorique encore : 'Nous allons débattre de notre rapport à l'UMP.'

  7. Yvan, de Lyon - 29 mars 2011

    Slim Mazni, vous avez très bien présenté les choses, ce qui donne à réfléchir.Ok, donc le Maire de Lyon, agit en OFF dans les couloirs, pour faire basculer le Conseil Général, sous la présidence d'une alliance.Une alliance qui, décidera et agira éventuellement à partir d'un contrat de mandature et de gouvernance.Ces contrats ne sont en aucun cas, des programmes soumis au suffrage universel !Et les électeurs dans tout ça ?!Parce que, un 'démocrate de couloirs', voyageur de commerce avec la dictature de Ben Ali et son clan, décide de faire un putch au Conseil Général, les élu(e)s se couchent et tout le monde trouve ça normal ?!C'est quoi ce bordel ?! Je suis scandalisé et horrifié, comme au soir du 21 avril 2002 et en mai 2007 avec l'arrivée de monsieur 53% à l’Élysée.Vous les élu(e)s, ne suivez pas ce 'démocrate' à géométrie variable en fonction de ses intérêts !Respectez le vote des électeurs, même si cela vous déplait !En participant, de près ou de loin à ce putch, vous bafouerez les valeurs de notre république démocratique.Vous rejoindrez ces politicards véreux et tricards, à la ramasse du premier imbécile, qui leur dictera leur conduite !Une chose est certaine. Les électeurs dont je fais parti, ne vous le pardonneront jamais et agiront pour vous mettre face à vos responsabilités, lorsque vous dénoncerez chez vos adversaires, leur diktat.

  8. Runaway - 29 mars 2011

    @ Yvan de Lyon : vous avez donc tellement envie que le numéro 4 du gouvernement, monsieur Mercier, aujourd'hui complètement intégré au système UMP conserve la présidence du conseil général du Rhône, au mépris des engagements qu'il avait pris lors de sa dernière élection ?Vous parlez de 'bordel', voire, pire de 'putch'. C'est tout l'inverse. Discuter de perspectives communes et d'un contrat de gouvernance entre progressistes pour une gestion plus ambitieuse et plus visible du conseil général du Rhône, c'est utile. Je ne vois rien de politicien dans cette démarche.Je note également que vous confiez avoir été 'horrifié' le soir du 21 avril : j'ai le regret de vous annoncer que presque tout dans votre rhétorique se rapproche des propos tenus par le front national sur les partis politique républicains.L'élection des conseillers généraux se fait via un scrutin uninominal, l'élection du président du conseil général par ces derniers : je ne vois pas pour quelle raison les radicaux devraient impérativement se rallier autour de l'UMP, en déroute, et dont les scores sont historiquement bas, à un parti qui bafoue les valeurs de bon nombre de républicains.

  9. Contribuable Lyonnais - 29 mars 2011

    Les loges sont en plein travail... méfiance... Collomb nous refait le coup du Grand Lyon.

  10. Marcus - 29 mars 2011

    Donc quand le centre s'émancipe, il va à gauche? C'est sérieusement se moquer des radicaux qui se servent de Collomb pour mieux négocier avec Mercier loool Enfin j'espère sinon, c'est vraiment à désespérer de leur avenir...

  11. GNAFRON DE LYON - 29 mars 2011

    Mon pauvre Runaway.... Personne ne conteste la cuisante pâtée prise par l'UMP au national. Mais on est dans le Rhône, mon Gone: un département où la majorité sortante a perdu un siège et en a gagné un autre: match nul. Pensez ce que vous voulez de l'UMP, il n'en demeure pas moins que MM. Pomeret et Fialaire ont été élus sur l'étiquette Mercier! Quand il voteront pour lui à la présidence, ce ne sera pas un ralliement, mais simplement le respect des engagements grâce auxquels ils ont été élus. Libre à vous de prendre les électeurs pour des serpillères, je ne vous suivrai pas sur ce terrain-là. Et bonne journée...

  12. Yvan, de Lyon - 29 mars 2011

    Mon pauvre ' runaway'...Je comprend que mon propos vous dérange. Mais encore une fois, les faits sont là et incontournables, que vous le vouliez ou non.Vous feriez mieux d'agir en interne au PS, pour faire le ménage dans vos rang et dans vos esprits.Lorsque EELV, cessera de faire des accords avec vous, le PS descendra au niveau du PC.J'ai des principes et des valeurs.Manoeuvrer, comme un 'julot casse croute', pour modifier la finalité d'un scrutin, c'est pour moi inadmissible.Quand à votre annonce pontifiante, sur ma rhétorique... Pauvre monsieur, sortez de votre bac à sable.Vous n'avez pas un autre argument, à sortir de la poubelle qui vous sert de cerveau ?Malheureusement, le fn est un parti républicain, contrairement à ce que vous prétendez. Dans le cas contraire il serait interdit.Au fait, qui a mis le pieds à l'étrier de ce parti ?! Comment s'appelait-il déjà ?François Mitterand, socialiste pour être élu, vichiste sous Pétain. Encore une girouette !Au regard de ce qui se passe au Conseil Général, des faits présumés de corruption au Grand Lyon, de la SACVL, du quartier Grölée, le fascisme et la magouille, ne sont pas réservés à la droite.

  13. QUENELLE - 29 mars 2011

    Pour résumer si M. MERCIER est élu cela sera un échec personnel de G. COLLOMB.

  14. julian - 29 mars 2011

    Yvan, vous n'enervez personne, vous amusez.Pour le reste, le FN est un parti qui a fait parler de lui lors d'une fusion rpr/fn à Dreux au début. C'est un fait.Ps: merci d'éviter d'utiliser l'expression Lulot Casse-Croute. Ce n'est pas parce que vous ne travaillez pas que vous devez mépriser les ouvriers.

  15. GNAFRON DE LYON - 29 mars 2011

    Allons, Julian, faut savoir, avant de parler, nom d'une cenpote! Un julot casse-croûte, ce n'a jamais été un ouvrier, mais un maquereau qui n'a pour revenu que travail matelassier de sa gagneuse!!! C'est vous qui insultez les ouvriers, à les confondre avec les macs... Et puis pour un Stirbois élu grâce au RPR, 39 députés FN en 86 grâce au scrutin de liste de Mitterrand. Alors....

  16. Yvan, de Lyon - 29 mars 2011

    PTDR...Encore une fois, 'julian' vous vous exprimez sur des sujets qui vous sont totalement inconnus...Mon mépris pour vous, n'a d'égal que votre inculture, bêtise et parti pris de militant servile.

  17. julian - 29 mars 2011

    Yvan militer ce serait agir au lieu de commenter, ce qui vous est inconnu.Gnaforon: il me semble que ce sont vos amis qui disent que ce n'est pas grave de voter FN ? Quand à traiter les ouvriers de mac, je vous laisse seul juge de votre mépris pour les classes populaire.

  18. Enzo - 29 mars 2011

    Yvan est content sa copine Marine a le vent en poupe...

  19. Yvan, de Lyon - 29 mars 2011

    Les chiens sont lâchés pour désinformer et diffamer.A la niche !

  20. GNAFRON DE LYON - 29 mars 2011

    Yvan, Yvan.... D'abord, comment connaitriez-vous mes amis? Ensuite, si un 'julot casse-croute' est un maquereau alimentaire, je n'y peux rien et si votre inculture vous empêche de le savoir, je n'y peux rien non plus. En revanche, encore un seul mot diffamatoire sur un prétendu 'mépris' vis-à-vis de gens pour qui j'ai le plus profond respect et je me fâche pour de bon.

  21. GNAFRON DE LYON - 29 mars 2011

    Pas Yvan, Julian, bien-sûr.... Mille excuses, Yvan: lire de pareilles insultes m'avait un peu tourné les sangs!

  22. Yvan, de Lyon - 29 mars 2011

    mdr...No soucy Gnafron !

  23. Martin de Givors - 29 mars 2011

    Entre votes nuls, blancs abstentions ou de rejets en votant FN, soit près de 80% du corps électoral, décidément ils n'ont tiré aucun enseignement et continuent allègrement leur tambouille politicienne peu ragoutante dans laquelle Mrs. COLLOMB et MERCIER excellent, bien que ce dernier ait une longueur d'avance... Ecologistes un peu de lucidité, restez en dehors, sinon en participant à cette tambouille dans l'espoir de récupérer quelques cuillerées d'un plat de lentilles du reste fort peu appétissant vous allez ''déboussoler'' votre électorat et vous y perdrez votre âme pour le plus grand plaisir du FN...

  24. pilou - 30 mars 2011

    Drôle ce martin de givors, quand on sait que les écolos ont été élu avec les voix de l'ump et du fn.

  25. Sphinx03 - 30 mars 2011

    Je suis habitant du 3ème (Canton VIII). Si la manoeuvre de Gégé aboutit, je n'aurai alors qu'à m'incliner devant le seigneur local Sieur Philip : maire du 3ème arrondissement, adjoint au maire de Lyon, conseiller municipal, conseiller général, président fraichement élu du département du Rhône. Il répondra aux ordres du suzerain Mgr. Collomb. Malheureusement aujourd'hui en politique, on en est à espérer, au mieux, le moindre mal; dans ce cas, ça serait d'avoir Mercier comme président du Conseil Général afin de préserver un minimum d'équilibre politique. @Runaway, Borloo n'est pas le messie et n'est pas moins 'UMP' que notre actuel garde des sceaux. Vous le savez bien, s'il avait été nommé Premier ministre il serait toujours bien fidèle à M. Sarkozy. De plus, dire que les élus radicaux du Rhône représentent Borloo au niveau local est une insulte à la démocratie. Ils représentent les cantons où ils ont été élus, point barre. Je rejoins les voeux d'Yvan en demandant qu'ils respectent donc la volonté des électeurs.

  26. Contribuable Lyonnais - 30 mars 2011

    Les frères sont en plein lobying pour les carambouilles du PS rhodanien.

  27. julian - 30 mars 2011

    Ouah, la classe Yvan, avec tout le temps que vous avez, vos seuls arguments c'est de traiter vos adversaires de chiens. La solitude ça rend méchant@contribuable: oh le vieux coups du complot maçonnique. Le Fn ne change pas décidément. Un petit mot sur les juifs peut-être?

  28. Source69 - 30 mars 2011

    A sphinx03 : cessez la désinformation je vous prie, M. PHILIP n'a jamais été adjoint au maire de Lyon. Ensuite, le mandat de Maire du 3ème arrondissement et VP du GL = 1 seul et même mandat municipal (eh oui.. révisez vos leçons) donc il n'a en réalité que 2 mandats : un mandat municipal et un mandat départemental. ou est le problème ??? Parce que ne pensez vous pas, qu'il puisse défendre les intérêts des habitants du 3ème au conseil général du rhône. Certes certains mandats sont incompatibles, mais maire et conseiller général sont plutôt complémentaires que vous le vouliez ou non. cordialement (et je ne souhaite pas rentrer dans le débat du cumul ou non des mandats, je voulais avant tout rappeler la vérité quant à son prétendu poste d'adjoint de M. COLLOMB)

  29. Desproges - 30 mars 2011

    @Julian: laissez tranquille le petit Yvan, vous voyez bien qu'il est à court d'argument et que du coup il s'enerve le pauvre chéri!

  30. Collombitude - 30 mars 2011

    Eh bien moi je me régale de la prose d' Yvan comme de celle de Martin de Givors. Il y a encore des gens capables de s'indigner, d'avoir un esprit critique, et de ne pas tout gober, comme le font les militants socialistes. Au lieu d'engueuler le camarade Collomb quand il fait des conneries, et Dieu sait s'il en fait, ils le défendent bêtement, et perdent par là même toute crédibilité. Reconnaître ses erreurs rend crédible, le PS a du boulot, car la faute est toujours chez les autres. Tennez pourquoi la petite Odette a perdu les élections à Meyzieu? A cause du manque d'unité de la gauche , à cause des verts et aussi à cause de Forissier qui a fait campagne. C'est juste, si elle avait été seule , elle aurait gagné.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut