Collomb-Perben : qui est le meilleur sur la petite enfance ?

Mais Chalon est-elle vraiment un modèle ? Lyon Capitale s'est rendu sur place.

Dominique Perben l'a annoncé, il souhaite "résoudre le problème de la petite enfance à Lyon" en s'inspirant de ses réalisations chalonnaises. L'actuel candidat UMP pour les municipales de Lyon a été maire de cette commune de Saône-et-Loire de 1983 à 2001 et y a instauré une politique volontariste en matière de petite enfance, qui perdure avec l'équipe municipale actuelle. Récompensée par le magazine Version Femina en 2005 pour ses capacités d'accueil des tout petits et reconnu nationalement avec le projet Clair/ Obscur destiné à leur éveil artistique, la ville de Chalon se targue d'être citée en exemple de la petite enfance. Alors qu'à Lyon, les parents en rade de crèche galèrent pour trouver un mode de garde pour leur chérubin, Lyon Capitale s'est rendu en Saône-et-Loire pour voir si la situation y est meilleure. Sur les pavés du centre ville piétonnier, les mamans sont de sortie ce mercredi après-midi. Anne peine à franchir la porte des boutiques avec sa poussette et ses deux enfants à la main : "Je n'ai jamais eu de place en crèche, ni trouvé de nounou. J'ai été obligé de m'arrêter de travailler après la naissance de mes enfants." Sarah, lyonnaise exilée à Chalon-sur-Saône, ne tient pas le même discours : "Je suis heureuse de ne pas avoir accouché à Lyon ! Je n'ai eu aucun problème ici pour trouver une place en crèche." Jeanne est nounou à Chalon. Tous les jours, son téléphone sonne pour qu'elle accueille des enfants. " J'en garde trois la journée. J'ai accepté de prendre deux enfants de plus pour dépanner. Les structures actuelles manquent de place et ne sont plus adaptées aux besoins des chalonnais. Les parents qui ont des horaires atypiques se tournent vers les nounous et on doit refuser des enfants..." Des parents ravis, ceux qui ont trouvé un mode de garde, d'autres en rogne, des nounous "overbookées"...rien de très différent de Lyon jusqu'à présent. Impression confirmée par les chiffres (cf. encadré). Le nombre de places disponibles en crèche municipale ou de nounous pour un enfant est pratiquement similaire dans les deux villes. En matière de petite enfance, Collomb et Perben ont un point commun : ils sont très fiers de leur bilan. Mais à Chalon comme à Lyon, les parents sont légion à galèrer...

Comparatif chiffré Chalon et Lyon

Enfants de 0 à 3 ans :
Chalon : 1575
Lyon : 17395

Accueil :
Lyon :
2209 assistantes maternelles soit 7,87 enfants par nounou
4237 places en accueil collectif soit 4,1 enfants par place.
Chalon :
210 assistantes maternelles soit 7,5 enfants par nounou
429 places en accueil collectif soit 3,6 enfants par place

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut