Alexandre Vincendet © Tim Douet

Alexandre Vincendet : “Que vaut la parole de Gérard Collomb ?”

Le futur patron des Républicains du Rhône se réjouit du retour de Gérard Collomb et s'impatiente à l'idée de savoir si le ministre démissionnaire tentera de reprendre son mandat de président de la métropole.

Lyon Capitale : Gérard Collomb a obtenu ce mardi de pouvoir démissionner du ministère de l'Intérieur. Etes-vous surpris par l'accélération du tempo autour de son sort ?

 Alexandre Vincendet : J'étais à Marseille avec lui, ce lundi, pour une cérémonie de comémoration de l'attentat de l'année dernière. Devant les familles des deux victimes, il a dit qu'il continuerait à mener sa politique pour la sécurité des Français dans les mois à venir. Le soir même, il présentait sa démission à Emmanuel Macron. Que vaut la parole de Gérard Collomb ? Aujourd'hui, il abandonne son poste. Les rats quittent le navire. Il a lancé Emmanuel Macron en 2017 et il le lâche aujourd'hui car il sent que ce soutien peut lui être préjudiciable en 2020. Nous avons assisté ce mardi à un affaiblissement sans précédent du Président de la République et du Premier ministre. C'est Gérard Collomb qui les a renvoyé et non l'inverse. C'est du jamais vu au sommet de l'Etat. Je rappelle en plus que Gérard Collomb n'était pas sous secrétaire d'Etat aux choux farcis mais qu'il assume l'une des missions les plus sensibles. Cette journée est croquignolesque. Le système Macron explose. En 18 mois, il a réussi à faire regretter François Hollande. C'est le plus grand magicien.

Le retour de Gérard Collomb peut-il affaiblir la droite que vous essayez de reconstruire ?

Gérard Collomb revient très affaibli et j'ai hâte de voir comment son retour va se passer à la métropole. S'il ne se présente pas, ce sera un aveu de faiblesse. S'il perd, ce sera la fin d'un système. Maintenant qu'il n'est plus ministre de l'Intérieur, je ne vois pas ce qu'il va pouvoir offrir aux maires Synergies pour honorer sa promesse. J'ai le sentiment que dans son propre camp personne ne comprend les agissements de Gérard Collomb depuis deux semaines.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut