Jean-François Debat (PS) © Tim Douet
Jean-François Debat (PS) © Tim Douet

Abandon de l'A45 : les socialistes demandent à la ministre d'officialiser

Les élus  Socialiste & Démocrate du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes se sont félicités de l'abandon du projet d'A45 et souhaite que l'argent prévu pour sa réalisation soit investi dans des projets alternatifs entre Lyon et Saint-Étienne.

Après l'annonce ce mercredi dans la presse de la décision d'Élisabeth Borne, la ministre des Transports, d'abandonner l'A45, Jean-François Debat, président du groupe Socialiste & Démocrate s'est félicité de cette décision. Le projet d'autoroute A45 est contesté par les élus du groupe socialiste au conseil régional. “Imaginer la réalisation d'une autoroute payante en parallèle de l'autoroute gratuite existante est un non-sens économique, doublé d'une catastrophique écologique par l'artificialisation massive des sols”, critiquent-ils. Ces Derniers se disent prêts à “travailler aux alternatives”. “Si l'A45 n'est pas réalisée, les problématiques de mobilité entre Lyon et Saint-Etienne restent entières. Il est donc impératif que les 400 millions d'euros d'investissements prévus par l'État ainsi que les 131 millions d'euros déjà votés par la Région viennent en soutien d'un projet d'envergure et résolument écologique pour une liaison efficace entre Loire et Rhône”, estiment les élus socialistes. Selon eux, il fraudait notamment créer un RER entre les deux villes avec un cadencement toutes les 15 minutes et un réaménagement de l'actuelle A47 pour assurer sa sécurisation.

à lire également
Revendiquée par l'auteur de l'attentat qui a fait 50 morts à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, entre autres thèses d'extrême-droite, la théorie dite du "grand remplacement" ne paraît "pas absurde" à la cadette du clan Le Pen, présidente de l'école privée qu'elle a ouverte à Lyon en septembre.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut