Aubry

Wauquiez, Aubry, Philippe : champions du détachement au Conseil d’État

Nos révélations sur la situation de Laurent Wauquiez, en détachement du Conseil d’État depuis 13 ans, nous ont conduits à vérifier la situation d’autres élus issus de cette institution. Et ils ont été nombreux, avant le candidat à la présidence du parti Les Républicains, à profiter des avantages du détachement, pendant de longues années. À droite comme à gauche.

Le détachement a longtemps été la martingale parfaite pour les femmes et les hommes politiques soucieux de s’assurer une retraite confortable. Cette pratique qui permet de cumuler avancement et points de retraite pour un poste laissé vacant par le haut fonctionnaire élu, beaucoup la pensaient révolue. La loi Cahuzac et les révélations sur le cas François Hollande, retraité de la Cour des comptes sans y avoir mis les pieds ces trente dernières années, auraient en effet dû sonner le glas de cette pratique, qui peut apparaître, à juste titre, comme un privilège”, estime Georges Fenech, ex-député du Rhône et soutien de Laurent Wauquiez.

Valérie Pécresse, mise en conformité… 13 ans après

Au rang des présidents de conseil régional, Valérie Pécresse, qui occupait également le poste de maître des requêtes au Conseil d’État, s’est alignée sur la loi Cahuzac...

Retrouvez la suite de cet article sur notre site LeLanceur.fr

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut