Sandrine Ligout
©Tim Douet

Saint-Priest:le FN appelle au ralliement de l’UMP au 2e tour

Après Décines, l’émission politique de Lyon Capitale consacrée aux municipales s’intéresse à Saint-Priest. Sandrine Ligout part sous l’étiquette du Front national. Interrogée par Paul Terra, elle ne ferme pas la porte à l’UMP : “Si Gilles Gascon [le candidat UMP] souhaite me rejoindre au 2e tour, je ne lui fermerai pas la porte”, déclare-t-elle.

La ville de Saint-Priest est l'une des communes où le parti de Marine Le Pen réalise ses meilleurs scores en Rhône-Alpes, notamment aux dernières législatives. Sandrine Ligout devra d'ailleurs faire face à une dissidence, avec la candidature d'André Pozzi, récemment exclu du FN.

Si Sandrine Ligout déplore le bilan de Martine David, la maire sortante socialiste, elle reproche aussi au candidat UMP, Gilles Gascon, de ne pas "avoir donné des idées, c'est une opposition inexistante". Pourtant, elle "ne lui ferme pas la porte" : "Il faudra qu'il prenne ses responsabilités", assène-t-elle.

Sur le programme, elle souhaite la création de commerces de proximité : "Les habitants de Saint-Priest doivent pouvoir y habiter mais aussi y travailler", avance-t-elle. Au niveau de la sécurité, elle préconise que tous les policiers municipaux soient armés, "jour et nuit", nous indique-t-elle.

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut