martine-aubry-soutient lyonnais
@ Tim Douet

6 femmes pour défendre Aubry

Cela ressemble au titre d'un film de François Ozon (huit femmes), c'est aussi le nombre de femmes politiques socialistes soutenant la candidature de Martine Aubry dans le Rhône. Elles se sont présentées lundi devant la presse. Récit.

Annie Guillemot, Nathalie Perrin-Gilbert, Pascale Crozon, Evelyne Fontaine, Farida Boudaoud et Cécile Michaux (dans l'ordre sur la photo). Toutes les six étaient assises lundi matin à la même table ; venues présenter le comité de soutien à Martine Aubry dans le Rhône au siège de la fédération socialiste en vue des primaires des 9 et 16 octobre prochains.

Parmi elles un seul homme : Yann Crombecque, conseiller régional qui s'est fait gentiment charrier par ses camarades. "Cela ne me dérange pas d'être seul parmi les femmes. L'important pour moi ce sont les idées et je crois beaucoup au triptyque 'social, emploi, formation' pour sauver la France. Martine Aubry est la mieux placée pour le défendre" argue l'ancien syndicaliste.

Quand aux autres soutiens masculins de la Première secrétaire : Pierre-Alain Muet, député et Pierre Crédoz, maire de Décines, ils se sont fait excuser lundi. En réalité, parmi les 31 noms d'élus figurant sur la liste de soutiens à Martine Aubry dans le Rhône il y a plus d'hommes que de femmes. Bernard Rivalta, conseiller communautaire, Jean Berthinier, adjoint à Villeurbanne notamment. Reste que les principaux soutiens sont des femmes.

Choisir Aubry contre Collomb, un risque ?

Ces élus s'opposent à Gérard Collomb. En effet le maire de Lyon, ancien strauss-kahnien, a rallié François Hollande officiellement le 29 mai.

En 2008, après être devenu royaliste, il avait mené une véritable chasse aux sorcières pro-Royal au sein de la fédération en préparation du congrès de Reims. La motion E qu'il défendait avait fini par remporter haut la main la victoire avec plus de 40 % des suffrages, loin devant celle d'Aubry à 14 %.

Les 6 femmes qui nagent aujourd'hui à contre-courant doivent elles pour autant s'inquièter ? Farida Boudaoud, tout comme Annie Guillemot n'ont pas changé d'orientation depuis 2008, elles n'ont rien à prouver. Pascale Crozon et Evelyne Fontaine n'ont rien à perdre, leur carrière politique étant déjà bien avancée. En revanche, l'enjeu est plus important pour les jeunes Cécile Michaux, secrétaire fédérale et Nathalie Perrin-Gilbert, maire du 1er arrondissement.

Annie Guillemot, porte-parole, a tenté de les défendre lundi : "ce n'est pas nous qui nous opposons à Gérard Collomb, c'est lui qui s'oppose à nous. Il a fait connaître son choix après nous !". Tandis que Cécile Michaux, ancienne strauss-kahnienne, assure qu'elle a basé son choix sur le pacte passé entre DSK et Martine Aubry en vue des primaires. Elle fait également valoir le caractère résolument "social démocrate" de la Première secrétaire selon elle. Enfin Nathalie Perrin-Gilbert réclame "le droit au débat"au sein de la fédération, avant de revenir sur son engagement en faveur de Delanoé en 2008, proche d'Aubry au niveau des idées.

Aubrystes plus nombreux, hollandais plus médiatiques

Reste à savoir si le clan Aubry, malgré le nombre (370 personnes ont signé l'appel en faveur de la première secrétaire sur le site du comité de soutien rhodanien), ne sera pas éclipsé durant la campagne par le clan hollandais, plus riche en personnalités médiatiques à Lyon (Collomb, Touraine, etc). Cécile Michaux rappelle qu'au moins, au niveau national, les anciens strauss-kahniens feront le travail. "Ils se sont majoritairement tournés vers la première secrétaire, contrairement à ce qui s'est produit dans le Rhône" relève la secrétaire fédérale.

Le clan Aubryste en tous cas n'a pas prévu d'occuper le terrain cet été. Rien n'est prévu dans le Rhône. Les figures de proue du comité de soutien local s'accorderont un droit aux congés. A la rentrée, après l'université d'été du PS à La Rochelle du 26 au 28 août, un premier meeting sera organisé au Fort de Saint-Priest le 10 septembre. Jean-Pierre Mignard, membre de la haute autorité chargée de contrôler le bon déroulement des Primaires sera présent, ainsi qu'un représentant de chaque candidat, voire les candidats eux-mêmes en fonction de leurs disponibilités. La fédération veillera à faire respecter les temps de parole de chacun.

à lire également
Maisons des Potes Hôtel de Ville Lyon
Rassemblement contre le racisme devant l'Hôtel de Ville, débat au centre socioculturel du Point du jour et exposition de l'association Cimade pour le soutien aux migrants, réfugiés et demandeurs d'asile : les "marcheurs" de l'association La Maison des potes font étape à Lyon ce lundi dans le cadre de leur tour de France de l'Egalité. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut