1ER TOUR : LES REACTIONS DES POLITIQUES LYONNAIS(E)S (2/3)

85 % de votants c'est très réconfortant. Personnellement je suis heureux de voir Nicolas Sarkozy en tête. C'est le meilleur score sous la cinquième République sans doute depuis De Gaulle. Nous allons avoir le vrai débat que nous attendons les uns et les autres. Le Pen est bas, tant mieux. Bayrou est à un niveau élevé, près de trois fois le score précédent. Sans doute parce qu'un certain nombre de gens pensent que des positions trop tranchées ce n'est peut-être pas ce dont la France a besoin. Il faudra rassembler c'est ce que devra faire Nicolas Sarkozy. Quant aux électeurs de François Bayrou, maintenant ils vont devoir faire un choix."

Emmanuel Hamelin député du Rhône (UMP) :

"On revient sur un schéma classique"

"Le score très élevé de Nicolas Sarkozy est quelque chose qui me réjouit avec le taux de participation très élevé qui montre que les Français se sont réconcilités avec la politique, on en avait bien besoin. On a un peu rebattu les cartes de la vie politique française. Je me réjouis qu'une partie de notre électorat qui avait été tenté par le vote Le Pen soit revenu dans la famile. La position de Bayrou est un peu délicate parce que localement les partenariats UMP/UDF sont installés depuis longtemps dans les collectivités locales. Moi je souhaite que ce partenariat continue. C'est plus difficile aujourd'hui parce que une grande partie de l'electorat de gauche était tenté par cette candidature Bayrou et il se rend compte aujourd'hui que le choix va se faire entre une ligne à droite et au centre et une ligne à gauche. On revient sur un schéma classique."

Michel Noir ex-maire de Lyon
"Perben a toutes ses chances"

"A Lyon comme dans l'ensemble de la France les scores sont très parlants. Ils montrent que les français ont une forte aspiration au changement. Les trois candidats qui représentent le plus le changement totalisent plus des trois quarts des votes. Celui qui condense le plus fort potentiel d'action et d'efficacité, Nicolas Sarkozy, arrive en tête. Il est allé chercher des voix autant parmi les ouvriers que parmi l'électorat traditionnel de la droite. Du coup, ceux qui préféraient l'immobilisme n'ont rien trouvé d'autre contre lui que de dire qu'il est dangereux. Le score à Lyon est excellent. On ne peut en tirer aucune conclusion sur les autres élections, chacune répond à sa logique. A part pour les législatives qui restent très liées. Ce sont les électeurs qui vont décider. La sociologie du vote Bayrou c'est à 50/50 entre la droite et la gauche. Mais je crois que la répartition se fera plutôt en faveur de Nicolas Sarkozy, l'électorat du centre droit est l'allié des gaullistes depuis plus de vingt ans. A Lyon Dominique Perben a toutes ses chances. A Villeurbanne les choses se déroulent bien aussi."

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut