Gendarmes
©LOIC VENANCE / AFP

Vol de câble à Villeurbanne : près de 400 000 euros de préjudice

Un important dispositif policier a été déployé hier matin à Villeurbanne par les enquêteurs de la région de gendarmerie de Bourgogne, appuyés par des unités de la région de gendarmerie de Rhône-Alpes, pour mettre fin aux agissements d’une bande organisée qui se livrait à une forme particulière de vols de métaux.

Quatre personnes ont été interpellées ce mardi matin lors d'une importante opération de police menée à Villeurbanne pour démanteler une bande de voleurs de métaux, a indiqué la préfecture.

"Déclenchée à 7 heures ce matin, l'opération a nécessité un déploiement de forces important, avant tout pour des questions de sécurité ; le camp de la Feyssine se situant le long d'un axe routier à grande circulation, il était essentiel que le dispositif soit parfaitement étanche pour éviter que des personnes ne se mettent en danger en tentant de fuir. Sur le deuxième site, un squat dans une friche industrielle, la configuration des lieux a nécessité là encore des moyens conséquents pour permettre une fouille exhaustive en toute sécurité", a expliqué le colonel Kim, commandant la région de gendarmerie de Bourgogne.

De nombreuses communes de l'est de la France étaient victimes depuis plusieurs mois de vols des câbles électriques alimentant des poteaux d'éclairage public, plongeant des quartiers et des axes routiers dans le noir. Ces vols sont apparus d’abord au nord de la région lyonnaise et ont touché la Saône-et-Loire à partir du mois de mars 2015 pour remonter le long de l'A6 jusqu'en Côte-d'Or et même jusque dans le Doubs.

Un préjudice de près de 400 000 euros

Une enquête a alors été ouverte par la brigade de recherches de Mâcon, avec l'appui de la section de recherches de Dijon, dans le cadre d'une information judiciaire ouverte au tribunal de grande instance de Chalon-sur-Saône pour "vol en bande organisée".

L’enquête est remontée jusqu'à une bande d'individus d’origine roumaine vivant dans des campements de fortune à Villeurbanne. 38 vols leur sont imputés, pour un préjudice de près de 400 000 euros. L'opération de ce matin à Villeurbanne a permis l'arrestation de 4 personnes recherchées. L'une des têtes du réseau a été interpellée la semaine dernière à Saint-Laurent-de-Mure, dans le Rhône. Quatre de ses comparses ont été interpellés ces dernières semaines pour des faits des cambriolages et viennent d'être de nouveau placés en garde à vue dans le cadre de cette enquête. Les individus interpellés devraient être présentés au magistrat dans les prochains jours. Ils encourent jusqu'à quinze ans de réclusion criminelle.

"Le travail d'enquête minutieux a payé. Ces vols spectaculaires ont été un choc pour les élus des collectivités qui en ont été victimes. Nous avons mobilisé les moyens nécessaires pour donner un coup d'arrêt à ce phénomène aussi rapidement que la complexité des investigations à mener le permettait. C'est un beau succès, qui montre une nouvelle fois la capacité de la Gendarmerie à prendre en compte des phénomènes criminels sur une zone étendue, dépassant les limites administratives, et à traiter une délinquance itinérante à long rayon d'action, à l'origine d'infractions en série qui entretiennent un sentiment d'insécurité contre lequel je suis décidé à lutter avec tous nos moyens", s'est réjoui le colonel Kim.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut