Palais de justice de Valence

Villefranche : 30 mois de prison ferme pour "l’escroc des lotos"

Hier, le procès de « l’escroc des lotos » se tenait à Villefranche-sur-Saône. Rémi Janacek proposait des lotos à bas prix au profit d’associations mais aucun n’a été organisé.

A l’heure actuelle, ses escroqueries ne se comptent plus sur les dix doigts de la main. Ce mardi matin, le procès de Rémi Janacek, plus connu sous le nom de « l’escroc des lotos », se tenait au tribunal de Villefranche-sur-Saône. Ce sont les enquêteurs et les victimes qui l’ont surnommé ainsi. Et pour cause. Entre 2010 et 2014, le trentenaire a multiplié les escroqueries en série dans le Rhône et de la Loire, département d’où il est originaire. Il faisait des propositions de lotos à bas prix pour les associations régionales mais aussi pour un jeune atteint d’une maladie grave. A la clé, de nombreux lots et des invités prestigieux comme M.Pokora, Dany Boon ou le groupe Earth, Wind and Fire relate Le Progrès. Le problème, c’est que les associations attendent toujours l’organisation de ces lotos.

Ces dernières semaines, le coupable s’est volatilisé et reste encore introuvable à l’heure actuelle. La justice l’a condamné à 30 mois de prison ferme et a émis un mandat d’arrêt à son encontre. De leur côté, les parties civiles ont obtenu plus de 30 000 euros de dommages et intérêts, explique Le Progrès.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut